Christine and the Queens : elle a fait 2018, qu'attend-elle de 2019 ?

Mis à jour le 24/01/2019 à 16H20, publié le 24/01/2019 à 16H09
Héloïse Letissier de Christine & The Queens aux NJR Music Awards, Cannes, le 10 novembre 2018.

Héloïse Letissier de Christine & The Queens aux NJR Music Awards, Cannes, le 10 novembre 2018.

© Valery Hache / AFP

Nous avons demandé à certains de nos musiciens préférés l'an dernier de revenir brièvement sur 2018 et de se projeter sur 2019. Héloïse Letissier alias Christine and the Queens, a effectué un retour magistral l'an passé en parvenant, au toujours périlleux second album, à se réinventer en puissante femme "queer", tout en explorant des territoires musicaux plus funk.

Ses souvenirs intimes de 2018 et ses souhaits pour 2019 montrent une nouvelle fois une artiste sensible, curieuse de tout, impliquée et généreuse : ses coups de coeur sont de belles découvertes.

Quel est votre meilleur souvenir de 2018 ? 
J'en ai à vrai dire deux. Quand j'ai terminé la chanson "Doesn't matter" en studio, et que j'ai écouté le mix définitif, à Paris. C'était une émotion réelle, parce que j'avais réussi à produire ce que j'avais en tête dès l'écriture - c'est un sentiment assez rare. Ce n'est pas le souvenir le plus expansif ni le plus évident, puisque c'était dans la solitude du studio, en secret, mais c'est aussi pour ces moments-là que ce métier est très beau. 

Le deuxième souvenir qui me vient à l'esprit, c'est d'avoir chanté sur scène deux fois à Bercy. C'était un rêve de performeur que de pouvoir y jouer un jour, et le premier soir, tout le public m'a fait une surprise, levant des milliers de papiers sur lesquels étaient écrits le tatouage qu'il y a sur mes poignets : "We accept you, one of us" (une citation du film "Freaks" de Todd Browning). C'était un geste très beau, très inattendu, organisé par seulement deux jeunes filles qui suivent mon travail depuis un moment. 

 

Quel a été votre gros coup de cœur musical l'an passé ? Pourquoi ?
Je me suis replongée dans la discographie de Susanne Sundfør. J'adore son écriture baroque et sombre, son côté écorchée vive, sa voix élastique. Elle parle aussi des tourments de la femme qui en veut trop, tout le temps. C'est beau et sans compromis. (Voir sa vidéo "Undercover" ci-dessous NDLR)
 
Quelle est la chanson que vous avez le plus chantée ou fredonnée hors scène, seule ou avec vos proches l'an passé ? 
C'est possible que ce soit du Céline Dion. Cette année j'ai décliné "Pour que tu m'aimes encore" sous toutes ses formes, j'étais passionnée par cette chanson. Et elle est contagieuse donc n'importe qui t'aide à la chanter dès que tu t'y mets...
 
Votre résolution (ou objectif) number one pour 2019 ?
Apprendre le krump :) 

 

Faites un vœu (même utopique, genre baguette magique) pour 2019 ? 
Ah, alors si j'ai le pouvoir d'une baguette magique, je vais dans le grand geste, en faisant du réchauffement climatique une priorité réelle des sommets de chefs d'état ! Soyons fous ! 
 
Ce qui vous excite le plus dans vos projets des mois à venir et pourquoi ?
L'idée de collaborer, cette année, fait particulièrement sens pour moi. J'ai eu la chance de rencontrer des artistes que j'écoutais avant d'écrire mes premières chansons, donc c'est excitant de pouvoir partager et travailler ensemble. a suivre :)
 
Question subsidiaire : Y-a-t-il un groupe ou un artiste (tous champs artistiques) encore méconnu que vous voudriez nous faire découvrir ? 
C'est un jeune chanteur qui monte et dont j'aime beaucoup l'univers, proche des textures de Nicolas Jaar et à la présence scénique ténébreuse : allez checker Nelson Beer


Christine and the Queens est nominée aux prochaines Victoires de la Musique pour l'Artiste féminine de l'année et le Meilleur album de chansons.

Elle sera en concert dans de nombreux festivals cet été, d'abord à Londres (All Points East festival le 26 mai) et Barcelone (Primavera festival le 30 mai), puis à We Love Green (Paris le 1er juin), au Magnifique Society (Reims le 13 juin), à Garorock (Marmande, le 28 juin), au Main Square (Arras, le 5 juillet), aux Eurockéennes (Belfort le 7 juillet), à Musilac (Aix-les-Bains le 12 juillet), au festival de Carcassonne (16 juillet), aux Vieilles Charrues (Carhaix le 21 juillet)...