Broken Back, Radio Elvis, Papooz : éclosion de talents aux Primeurs de Massy

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/10/2016 à 12H01, publié le 27/10/2016 à 11H37
Broken Back sur la scène des Primeurs de Massy

Broken Back sur la scène des Primeurs de Massy

© France 3 / Culturebox

Jusqu'au 29 octobre la ville de Massy dans l'Essonne vibre au son des premiers albums de ses primeurs 2016. Un joli cocktail qui met en lumière vingt découvertes de musiques actuelles. Broken Back, Radio Elvis ou encore Las Aves, retenez-bien ces noms, ce sont peut-être les stars de demain.

La première soirée des Primeurs de Massy invitait en plateau le jeune breton Broken Back. La scène, un passage essentiel pour les artistes émergents comme le souligne Jérôme Fagnet, alias "Broken Back", qui a aussi fréquenté de grands festivals comme Solidays ou les Francofolies. "C'est un festival réputé pour la scène émergente. Ce qui me plait c'est de passer par le live et d'aller à la rencontre des gens".

Son album "Dear Misfortune, Mother of Joy", qui sortira le 18 novembre prochain, offre une pop mélodieuse aux rythmiques électro légères. 

Reportage Y. Le Gall / M. Tafnil / F. Cattin

https://videos.francetv.fr/video/NI_837911@Culture

Un festival sans stars

Depuis 18 ans les Primeurs de Massy agitent la scène rock du département de l'Essonne et bien au-delà. Sur la scène du Paul B point de grosses pointures, mais les jeunes pousses des musiques actuelles.

Les Primeurs de Massy : 18 ans de découvertes musicales

Les Primeurs de Massy : 18 ans de découvertes musicales

© France 3 / Culturebox


Le principe du festival est d'une simplicité évidente : offrir à ces groupes l'occasion de jouer leur premier album en public. 
"C'est une proposition pas facile car c'est un festival sans star, il y a des années ou certains artistes ont émergé et d'autres non mais ça n'empêche pas le festival d'exister et de faire le plein tous les soirs", souligne Christian Maugein, le fondateur du festival des Primeurs de Massy 

Un passage aux Primeurs qui s'est quand même  transformé en joli fruit pour des groupes comme Feu Chatterton ! ou Moriarty

Les Primeurs sont aussi à Castres

Et cette année, comme l’année dernière, ils exportent leur concept à Castres sur la scène du Lo Bolegason et permettent aux artistes sélectionnés de jouer dans les deux villes. 

Pop, rock, folk, electro, cette année encore tous les styles sont au programme pendant quatre soirs. De Radio Elvis à The Dizzy Brains en passant Nicolas Michaux, Pappooz ou Sages comme des Images, voici une petite sélection en vidéo des groupes qui nous ont tapé dans le tympan. 

Sages comme des Images - Duo franco-américano-greco-corso-bruxellois, les Sages ont emmené sur leur île déserte bouzouki, cavaquinho brésilien, tambourin grec, violon, guitare et percussion réunionnaise. Ils s’y inventent des folklores imaginaires entre maloya, calypso, rebetiko et chanson canaille.
Concert à Castres jeudi 27 octobre et à Massy vendredi 28 octobre

Radio Elvis - Mêlant rock lettré et chanson à texte, Radio Elvis s’est imposé en deux EP comme le chef de meute de cette jeune scène hexagonale qui fait sans tabou ni fausse modestie du français la nouvelle langue du rock.  
Concert à Massy jeudi 27 octobre et à Massy samedi 29 octobre

The Dizzy Brains - Look j’m’en foutiste, riffs acérés, rock’n’roll débridé, diatribes incendiaires sur la société et ses élites, les Dizzy Brains pourraient sortir de n’importe quelle cave de Leeds ou de Poitiers. Sauf que la leur, elle est située à Tana, la capitale de Madagascar, un pays où le rock n’est pas encore tout à fait vivant.
Concert à Massy le vendredi 28 octobre et à Castres le samedi 29 octobre 

Papooz - Amateurs des Beach Boys, des Beatles et de ce tout ce que la pop anglo-saxonne compte de mélodistes brillants, les Papooz nous en livrent une version 2.0 et branchée, au déhanché funky et tranquillement salace, pleine de soleil et gentiment psychotrope
 Concert à Massy le vendredi 28 octobre et à Castres le samedi 29 octobre