"Blurred Lines" : une réponse féministe au clip de Robin Thicke fait le buzz

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/09/2013 à 09H45, publié le 04/09/2013 à 09H32
Une image de "Defined Lines", parodie du clip de Robin Thicke "Blurred Lines"

Une image de "Defined Lines", parodie du clip de Robin Thicke "Blurred Lines"

© Capture écran YouTube

Une parodie féministe du clip "Blurred Lines" de Robin Thicke, créée par des étudiantes néo-zélandaises, fait sensation sur YouTube, qui l’a brièvement retirée de sa plateforme, la jugeant trop explicite

Trois étudiantes en droit de l'université d'Auckland ont posté sur YouTube une vidéo, "Defined Lines", où elles se moquent du clip du chanteur Robin Thicke, peuplé de jeunes femmes peu vêtues qui se plient aux désirs du chanteur et de ses comparses.
 
Dans leur vidéo, trois jeunes éphèbes en caleçon sont réduits au statut d’objets, sourire aux lèvres et ondulant des fesses.
"Defined Lines", la parodie de "Blurred Lines" de Robin Thicke
 
Le nombre de vues sur YouTube dépassait le million de vues mercredi matin  sur le site de partage. Le clip avait été retiré lundi par YouTube, qui estimait son contenu "sexuellement inapproprié", avant de reconnaître une erreur et de l'autoriser à nouveau. Cet incident n'a fait qu'augmenter le trafic.
 
"Je n'aime pas ces lignes floues. Je sais que tu le veux", chante Robin Thicke dans la version originale, des paroles critiquées par certains qui y voient un encouragement à se passer du consentement explicite d'une partenaire.
 
"Ce que vous voyez à la télé, Ne parle pas pas d'égalité, C'est juste de la misogynie", lui répondent avec vigueur Zoe Ellwood, Olivia Lubbock et Adelaide Dunn, dans une chanson aux paroles crues, drôles et rythmées.

Contre la culture de la femme objet dans les clips
"Blurred Lines" de Robin Thicke
 
Au lieu de se conformer à l'image de jeunes femmes court vêtues, traditionnelle dans les clip vidéo, elles déclarent être "érudites,  intelligentes et sarcastiques" et demandent aux auditeurs "de résister au machisme".
 
"Nous pensons que les femmes doivent être traitées sur un pied d'égalité et nous essayons (avec cette vidéo) de répondre à cette culture qui fait de la femme un objet dans les clips", a expliqué Olivia Lubbock à l'agence de presse néo-zélandaise.
 
YouTube s'excuse
Quant au retrait, ponctuel, de la vidéo, elle note : "C'est amusant de voir la réaction que cela suscite quand on renverse la situation et qu'on fait de l'homme un objet."
 
YouTube s’est excusé. "Avec la volume de vidéos que nous avons  sur notre site, nous faisons parfois des erreurs."
 
La chanson de Robin Thicke vient de faire les gros titres de la presse, après la prestation hypersexuelle de la chanteuse américaine Miley Cyrus aux MTV Video Awards, en duo avec le chanteur. Vêtue d'un bikini chair, elle se frottait à lui, la langue sortie, et jouant de façon suggestive avec un énorme gant de mousse au doigt pointé, une danse qui a laissé interdit beaucoup de  spectateurs et de commentateurs.

Le clip a déjà fait l'objet d'un certain nombre de parodies, de plus ou moins bon goût.