Après l'aventure Beatles avec les Rabeats, Sly se lâche en solo

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 21/10/2016 à 17H38, publié le 21/10/2016 à 17H20
Sly en répétition

Sly en répétition

© France 3 / Culturebox

Avec les Rabeats il a l'habitude de chanter les chansons des autres... les Beatles en l’occurrence. Sly a décidé de se lancer dans une carrière solo. Il sort son premier album teinté de pop anglaise "San Fairy Ann". Sly est en concert ce soir à Abbeville.

Dans le flot des Tribute Band qui font revivre sur scène avec plus ou moins de bonheur les groupes mythiques comme Led Zeppelin, Yes, Abba ou Pink Floyd, The Rabeats s'est vraiment fait un nom en emboitant le pas légendaire des Beatles. Il fallait oser, le groupe amiénois l'a fait avec bonheur.

Mais Sylvain Rougé, alias Sly a décidé de voler de ses propres ailes. Entendez par là d'écrire, composer et chanter ses propres chansons. "Le fait d'écrire des chansons, c'est un peu compulsif. On a envie d'écrire des chansons comme nos héros. Le fait de le faire, des les enregistrer, de faire la démarche de sortir ces chansons et d'en faire un concert c'est encore une autre histoire".

Sly a préparé son concert de ce vendredi en résidence à Abbeville.

France 3 Picardie : S. Madej / G. Payen / L. Gaimard / M. Krim

https://videos.francetv.fr/video/NI_833721@Culture


Sur scène Sly est notamment accompagné de son pote Flamm, le batteur des Rabeats qui est aussi son producteur.

Dans l'album "San Fairy Ann" qu'il est allé masteriser à... Abbey Road,  Sly assume clairement ses références aux Beatles, à U2, à Lenny Kravitz : "Comme ces gens là se revendiquent eux aussi des sixties, les Beatles en particulier (et pour cause), quand je les ai entendus, Kravitz en particulier, ça m'a parlé tout de suite parce que ça ne m'a pas demandé d'efforts. C'est juste de la fainéantise finalement. J'ai tout de suite reconnu quelque chose qui fait partie de mon univers".

Qu'on se le dise, l'aventure en solo n'est pas une parenthèse. Sly a envie de poursuivre l'aventure sauf vents contraires.
L'album de Sly "San Fairy Ann" © France 3 / Culturebox

 

San Fairy Ann

Le titre de l'album San Fairy Ann est en fait un clin d'oeil explique Sly au Courrier Picard: "San fairy ann est une expression anglaise qui a été piquée et anglicisée par les Britanniques et qui nous revient transformée pour dire it doesn’t matter. Autrement dit : ça ne fait rien".

Sly en concert  à l'espace culturel Saint-André à Abbeville ce soir 20h30