"No Border", un festival de musique généreux et ouvert sur le monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/12/2015 à 17H03, publié le 11/12/2015 à 14H36
BOJAN Z & ERIK MARCHAND

BOJAN Z & ERIK MARCHAND

© Eric Legret

Du 10 au 13 décembre 2015, Brest accueille la 5e édition de son festival No Border. Festival des Musiques Populaires du Monde, il est bien plus large que ce que on intitulé pourrait faire penser. A côté du folklore, il touche au jazz et à l'improvisation. Curieux et généreux.

Le programme de la 5e édition du festival brestois "No Border" pose la question majeure : A l'heure de la mondialisation, comment s'assurer que la musique et les formes d'art traditionnelles continueront d'exister ? Comment se fera la transmission, autrefois automatique, entre les générations. Parmi les réponses, il y a la générosité, celle qui fait se rencontrer les artistes issus de civilisations les plus diverses et qui en enrichit l''expérience. Et si la rencontre, et même le métissage étaient aussi une réponse, certes paradoxale, à la question de cette survie?

Reportage : R. Bendayan / H. Notat

https://videos.francetv.fr/video/NI_578587@Culture


Après un concert réunissant ainsi le pianiste serbe Bojan Z et la Kreiz Breizh Akademi #5, le festival No Border (en anglais "pas de frontière") accroche à son palmarès la troupe traditionnelle égyptienne El Warsha et le sud-africain Dizu Plaatjies. ce ne sont que des exemples. Même sur seulement quatre soirées, le festival "No Border" accueille un nombre conséquent de participants du monde entier : Corée, Australie, Liban, Brésil, Ukraine, Afrique du Sud, Galice, Mexique, Pays-Bas, Turquie, Palestine, France et particulièrement aussi, bien sûr la Bretagne.

"No Border"
Festival des Musiques Populaires du Monde
Jusqu'au 13 décembre 2015
A Brest