L'hommage de Carminho, star du fado, à Tom Jobim

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 17/11/2017 à 19H48, publié le 13/11/2017 à 20H59
La chanteuse Carminho

La chanteuse Carminho

© Leo Aversa

La chanteuse portugaise Carminho, grande voix du fado, a sorti fin 2016 un album dédié au génie brésilien Antônio Carlos "Tom" Jobim, dans lequel elle a invité Chico Buarque, Maria Bethânia et Marisa Monte. Entourée de membres du dernier groupe du compositeur légendaire de la bossa nova, qui se produisent de manière rarissime en France, Carminho chantait mercredi soir à Paris, à la Cigale.

Depuis son premier album sorti en 2009, Carminho, née Carmo Rebelo de Andrade à Lisbonne il y a 33 ans, s'est imposée comme l'une des interprètes majeures du fado, ce chant ardent et mélancolique né au Portugal. Fille de la fadiste Teresa Siquieira, Carminho s'emploie à apporter une touche de modernité à ce genre musical tout en le rapprochant d'autres univers comme le jazz et surtout la musique brésilienne. L'une de ses tournées au Brésil, où l'on parle portugais, a permis à la jeune artiste de rencontrer Chico Buarque, Caetano Veloso et Milton Nascimento qui l'ont encouragée dans ce sens.
Carminho : "Sabiá" (Tom Jobim / Chico Buarque), extrait de "Carminho canta Tom Jobim" (Biscoito Fino)
Dans ses albums précédents, Carminho a invité Milton Nascimento, parmi d'autres, à chanter en duo avec elle, d'abord pour l'édition brésilienne de ses disques, et, par la suite, directement dans leur édition européenne. Dans "Canto" paru en 2014, on retrouve ainsi plusieurs musiciens parmi lesquels le regretté percussionniste Naná Vasconcelos, le chanteur Carlinhos Brown, le guitariste Lula Galvão, le violoncelliste Jaques Morelenbaum et la chanteuse Marisa Monte. Pour ces deux derniers, l'association s'est poursuivie dans "Carminho canta Tom Jobim".

Ce n'est pas la première fois que de célèbres artistes de fado reprennent Jobim, compositeur mythique de "A Garota de Ipanema" et "Aguas de Março". Ne serait-ce que ces dernières années, les chanteurs António Zambujo, Cristina Branco, mais aussi Teresa Salgueiro (dont le disque "Você e eu" de 2007 rend hommage à Jobim parmi plusieurs grands compositeurs brésiliens) se sont livrés à l'exercice.

Une partie du célèbre Nova Banda réunie autour de Carminho

Mais avec "Carminho canta Tom Jobim", lancé en décembre 2016 sur le label brésilien Biscoito Fino, Carminho consacre non seulement un album entier au "Maestro soberano", mais elle s'entoure en plus du noyau dur de l'entourage musical des dix dernières années de la vie de Jobim : son fils Paulo, guitariste et producteur, son petit-fils Daniel (le fils de Paulo), pianiste et producteur, Jaques Morelenbaum, violoncelliste, producteur et arrangeur, et Paulo Braga, batteur.
Carminho : un extrait de "Wave" (Jobim) - En vignette : Carminho avec Chico Buarque
À partir de 1984, et jusqu'à la disparition de Jobim en décembre 1994, Paulo Jobim, Jaques Morelenbaum et Paulo Braga accompagnèrent le compositeur de "Desafinado" et "Corcovado" en studio et en tournée, au sein d'une formation plus large appelée Nova Banda - que l'on appelle aussi Banda Nova - et qui combinait quintet instrumental et chœur féminin.

Aujourd'hui, ils se retrouvent, avec le renfort de Daniel Jobim, autour de Carminho pour une aventure très audacieuse : associer la voix expressive et les inflexions fadistes de la jeune Portugaise à leur jeu très "jobinien"... Parce qu'au niveau instrumental, les proches de Tom Jobim respectent scrupuleusement l'esprit à la fois sobre et impressionniste dont le compositeur imprégnait sa musique. Certains arrangements, échos debussyens, rappellent le souvenir ému d'un disque en particulier : le splendide et intimiste "Jobim Inédito" enregistré avec Nova Banda en 1987 mais sorti seulement en 1995, après la mort du compositeur. Quant au choix - réjouissant - des morceaux, il combine grands standards ("Wave", "Retrato em branco e preto"...) et joyaux moins connus des non-initiés ("Luiza", "Sabiá"...).
Carminho et Marisa Monte : "Estrada do Sol" (Tom Jobim / Dolores Duran)

Chico Buarque, Maria Bethânia, Marisa Monte, invités de luxe

Pour interpéter ce répertoire de rêve pour tout amoureux de la musique brésilienne, Carminho a invité, pour trois duos, des icônes du Brésil, représentatives de deux générations. D'abord, du côté de celle qui a côtoyé Jobim, il y a Chico Buarque (pour "Falando de amor"), qui posa des textes sur plusieurs thèmes du compositeur dont il fut très proche, et la diva Maria Bethânia (pour "Modinha"). Enfin, Marisa Monte, 40 ans, actuellement l'une des grandes stars de la chanson brésilienne, reprend avec Carminho le splendide "Estrada do Sol". Si ces trois stars n'étaient pas présentes à la Cigale mercredi soir - hélas !, la seule présence sur scène du clan Jobim autour de Carminho et sa voix bouleversante constituait un événement en soi, et l'émotion était au rendez-vous...

"Carminho canta Tom Jobim" à Paris
Mercredi 15 novembre 2017 à la Cigale, 20H
120, Boulevard de Rochechouart, 18e
Tél : 01 49 25 89 99 (pas de réservation par téléphone)

Pour les lusophones : le making-of de "Carminho canta Tom Jobim" (avec des extraits de "Triste", "A Felicidade")
Vidéo : Biscoito Fino