Imidiwen : la belle rencontre musicale entre des Toulousains et des Touaregs

Par Jean-Michel Ogier, Caroline Agullo @Culturebox
Mis à jour le 10/10/2018 à 10H46, publié le 10/10/2018 à 10H24
Manuel Wicquart, Nina Maïga, Julien Wicquart d'Imidiwen

Manuel Wicquart, Nina Maïga, Julien Wicquart d'Imidiwen

© France 3 / Culturebox

Imidiwen signifie solidarité en touareg. C'est le nom que s'est donné un collectif qui rassemble le groupe toulousain "Le Chauffeur est dans le Pré" et des musiciens touaregs du Nord du Mali. Depuis 15 ans ils sillonnent la France pour faire découvrir une musique de partage. Rencontre lors d'une répétition dans un hameau au nord du Vigan dans le Gard.

Imidiwen, c'est l'histoire d'une amitié au delà des frontières. Elle est née d'une rencontre, il y a quinze ans, entre les Toulousains du groupe "Le chauffeur est dans le pré" et des musiciens touaregs dans un campement au nord du Mali. 

"Une musique qui raconte notre histoire"

Depuis, Imidiwen produit une musique fusion de ces deux cultures : "C'est une musique qui raconte notre histoire, explique le Toulousain Manuel Wicquart. Il y a des bouts de culture de chacun et ça raconte le bout de chemin qu'on a fait ensemble".

Reportage France 3 Languedoc-Roussillon : C. Agullo / F. Detranchant / A. Vaillant / F. Rinauro
Nina Maïga est la chanteuse d'Imidiwen. Avant de rencontrer la bande de Toulousains, elle n'avait jamais quitté le Mali. En 2003 Nina et ses amis musiciens se sont envolés pour la France. "Dès qu'on est arrivés et qu'on les a rencontrés à l'aéroport, on a eu l'impression de rencontrer des parents", se souvient encore ému le chanteur Yaya Samaké. Depuis, Imidiwen a silloné les routes de l'hexagone pour donner plusieurs concerts. Aujourd'hui le groupe prépare une tournée dans un hameau cévenol : "on bricole un peu comme un DJ qui mélange des musiques" explique Julien Wicquart.

Les tournées vont bon train

Tout le monde est heureux de ces moments de partage tellement précieux aux yeux de Yaya Samaké : "Aujourd'hui nous sommes convaincus que rien ne vaut les relations humaines, le partage parqe que vivre les dangers que nous avons vécus pour venir ici au moment où c'est très difficile chez nous, il faut vraiment avoir envie".
Depuis leur première rencontre en 2001, le collectif Imidiwen compte 5 tournées de trois mois en France. Il a réalisé 4 albums et l'aventure se poursuit malgré les difficultés administratives et les remous politiques au Mali.
Imidiwen dates tournée 2018 © DR