Henri Debs, figure de la musique antillaise, est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/08/2013 à 14H28, publié le 20/08/2013 à 14H16
Henri Debs a contribué au rayonnement de la musique antillaise

Henri Debs a contribué au rayonnement de la musique antillaise

© Capture d'écran du clip "Jalouzi Ka pale" - YourZoukTv

Le producteur guadeloupéen Henri Debs, un des artisans du rayonnement de la musique antillaise, est décédé, a indiqué mardi le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, saluant en lui "un découvreur de talents" parmi lesquels Zouk Machine ou Tanya Saint-Val.

Henri Debs, mort lundi à l'âge de 81 ans, avait entamé sa carrière musicale à la fin des années 50, en installant un petit studio au fond de son magasin de disques à Pointe-à-Pitre. Commençant par la biguine, le cha-cha-cha et le tango, il a écrit une centaine de chansons, dont "Tu as calé le moteur" ou "Nou ka pati an bodé" avec Max Séverin.
Avec l'émergence du zouk au début des années 80, il est devenu un des plus gros producteurs de musique antillaise dans le monde, à travers son label Debs Music, qui a notamment produit Zouk Machine, Francky Vincent, Tanya Saint-Val...
"Fabuleux musicien, compositeur talentueux et producteur de génie, il a été l'une des origines marquantes de l'extraordinaire foisonnement musical que la Guadeloupe et les Antilles ont connu dans la seconde moitié du XXe siècle", a souligné Victorin Lurel dans un communiqué.