Fatoumata Diawara annonce un nouvel album avec le clip de la chanson "Nterini"

Par @Nijikid
Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 09/03/2018 à 17H51, publié le 09/03/2018 à 17H44
La chanteuse Fatoumata Diawara annonce un nouvel album, "Fenfo" (2018).

La chanteuse Fatoumata Diawara annonce un nouvel album, "Fenfo" (2018).

© Aida Muluneh

Grande voix de l'Afrique actuelle, Fatoumata Diawara fut récemment la contribution féminine indispensable du projet malien de Matthieu Chedid "Lamomali". Cette auteure, compositrice et chanteuse malienne, également comédienne au théâtre et au cinéma ("Timbuktu"), annonce la sortie de son second album solo avec une nouvelle chanson, "Nterini", accompagnée d'un clip lumineux.

"Nterini", qui signifie "mon amour/mon confident" en bambara, est le premier extrait de l'album "Fenfo", coproduit par Matthieu Chedid, et annoncé pour le 25 mai. Cette chanson exprime la souffrance que ressentent deux amants séparés par la distance.

Réalisé par l'Ethiopienne Aida Muluneh, qui entend porter un regard africain sur l'Afrique, le clip élargit cette idée de séparation à celle des migrants, privés des leurs à la recherche d'un avenir meilleur. Entre deux très belles images de Fatoumata Diawara dans le désert Danakil (en Ethiopie), on suit un jeune Africain en marche vers son futur. "Sur 7 milliards d'habitants, il y a un milliard de migrants", peut-on lire en introduction de ce clip inspiré à la fois par l'esthétique des Dogons et de l'afro-futurisme. 

Un album entre tradition et modernité

Enregistré entre le Mali, le Burkina Faso, Barcelone et Paris, l'album "Fento", qui succède à l'acclamé "Fatou" en 2011, promet de mêler tradition et modernité, croisant guitares électriques (de Matthieu Chedid) et percussions africaines, violoncelle (de Vincent Segal) et kora. Un pont entre Afrique et Occident, à l'image de "Lamomali", récompensé tout récemment d'une Victoire de la Musique pour l'album de musique du monde.

"Je voulais un son moderne, comme le monde dans lequel nous vivons", explique Fatoumata Diawara. "J'aime la tradition mais j'ai aussi besoin d'expérimenter". A la fois doux et rythmé, afro et pop, "Nterini" représente parfaitement cette synthèse.