En tournée, Les Ambassadeurs rendent hommage aux victimes de Bamako

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/11/2015 à 18H32, publié le 23/11/2015 à 18H00
Salif Keita, sur la Scène Nationale du Sud Aquitain, le 21 novembre 2015

Salif Keita, sur la Scène Nationale du Sud Aquitain, le 21 novembre 2015

© France 3 / Culturebox

Ce devait être la célébration de la musique malienne. A Anglet, la présence samedi 21 novembre des Ambassadeurs (dont Salif Keita et Amadou Bagayoko), était un événement. Un concert qui prit une toute autre tournure à cause de l'actualité dramatique. La veille, Bamako fut frappée par une attaque terroriste dans l'hôtel Radisson, qui fit 19 morts. Les artistes ont rendu hommage aux victimes.

Reportage : A. Irosbehere / C. Etchegaray / X. Granger

https://videos.francetv.fr/video/NI_563194@Culture

Un concert particulier pour ses grands musiciens. Les Ambassadeurs, un groupe à succès des années 70 et 80, a été reformé l'année dernière par Salif Keita, le seul membre d'origine de cet ensemble. Il est accompagné par deux autres "anciens" de la musique malienne, Check Tidiane Seck, le "sorcier" des claviers et Amadou Bagayoko, du duo Amadou et Mariam ainsi que par de jeunes musiciens. C'est Salif Keita qui a eu l'initiative de cette reformation, qui joue au profit de la Fondation Salif Nantenin Keita, qui vient en aide aux jeunes maliens albinos. 

Hommage aux victimes

Samedi soir à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), sur la Scène Nationale du Sud Aquitain , tous les musiciens et le public étaient unis dans la fraternité pour rendre hommage aux victimes des attentats, de Paris et de Bamako. "Nous n'allons jamais céder. Il faut une coalition mondiale (...), une union sacrée contre ces barbares", a déclaré Cheick Tidiane Seck. Un concert vivant et émouvant qui a déplacé les foules. "Quelques soient les actions qu'ils mènent, la vie continue. On arrêtera pas de faire de la musique car la musique est source de vie" a ajouté Amadou Bagayoko.