Des choeurs libanais et bas-normand ensemble contre la barbarie

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/11/2015 à 16H27, publié le 18/11/2015 à 15H48
Barkev Talaskian transmet sa passion aux plus jeunes 

Barkev Talaskian transmet sa passion aux plus jeunes 

© France3/culturebox

L'association bas-normande "Polyfollia international" et le choeur Libanais "Fayhat Choir" se sont rencontrés cette semaine à Louvigny pour organiser un Festival multi-culturel et multi-confessionnel au printemps prochain au Liban. Une réponse aux attentats qui ont touché presque simultanément leur deux pays, un moyen de combattre ensemble la barbarie.

La France et le Liban : deux pays récemment blessés dans leur chair par des attentats meurtriers se rapprochent et s'unissent dans la douleur. Le vivre ensemble est, en effet, pour deux formations musicales, l'une des réponses à la violence et au terrorisme. S'unir par le chant, ne faire qu'un dans une chorale au delà des divergences culturelles, religieuses et politiques tel est le message du Choeur Libanais Fayha et de Polyfollia international. 

L'association bas-normande Pollyfollia International, qui depuis des années organise des rencontres de chorales du monde entier et le Choeur Libanais Fahya se sont donc rencontrés cette semaine à Louvigny.

Reportage : Rémi Mauger - Jean-Michel Guillaud - Bruno Munch 

https://videos.francetv.fr/video/NI_558910@Culture


Soutenu par l'Unesco, Barkev Talaskian, chef de choeur au Liban, est parvenu à rassembler des chanteurs de cultures, de confessions et de communautés plus souvent habitués à se faire la guerre que la paix. Il a monté des chorales avec 10 000 jeunes dans son pays. Un travail de longue haleine pour cet homme de 48 ans qui a permis de mettre femmes et hommes arabes, chrétiens et musulmans, réfugiés syriens et palestiniens côte à côte. 

Fondateur et directeur artistique du "Festival Polyfollia", renommé " Polyfollia international' cette année, Jacques Vanherle poursuit sa mission : la diffusion de la musique chorale internationale d'excellence. Le musicien n'hésite pas à soutenir les pays étrangers, en apportant son expertise musicale, au Liban en l'occurence. Les deux hommes très amis, sont réunis par une même passion et préparent un festival qui leur tient à coeur pour le printemps prochain au Liban.