Chronique cubaine : Caribe Son, symbole de la foisonnante musique de Trinidad

Mis à jour le 28/02/2018 à 16H59, publié le 28/02/2018 à 15H44
Le groupe cubain "Caribe son" joue à Trinidad 

Le groupe cubain "Caribe son" joue à Trinidad 

© Caribe son

La musique fait partie intégrante de la culture cubaine. Et côté Caraïbes, elle résonne partout dans les rues de Trinidad. Un potentiel musical d'une incroyable richesse. Chaque soir, on vient écouter et danser la salsa. Dans ce foisonnement artistique, rencontre avec les musiciens de "Caribe Son". Le groupe enchante le public avec sa musique traditionnelle.

Trinidad, ses ruelles pavées et ses maisons aux couleurs pastels, ici le temps semble s'être arrêté. Mais ce qui frappe surtout ce sont les notes de musique qui résonnent partout. Jour et nuit, dans les bars et restaurants. Dehors, les gens s'assoient en plein air sur les marches de la Plaza Mayor pour écouter la musique. Une multitude de groupes rivalisent d'énergie, enchaînant les concerts dans les parcs ou les fameuses petites boîtes à musique.

Parmi eux, les "Caribe Son". Presque chaque soir de la semaine, tout le monde se presse à "La Casa de la Trova" pour écouter ce groupe de musique traditionnelle cubaine. Cela fait des années que les huit musiciens travaillent ensemble, ils sont une vraie famille. Créé en 1997, l'ensemble s'est formé pour jouer spécialement dans cette salle exigüe, mal éclairée et mal insonorisée, gérée par l'Etat. Mais qu'importe. Ce qui compte, c'est la chaleur d'être ensemble, de jouer et de faire danser les couples enlacés sur la piste au rythme de la salsa ou du cha-cha-cha.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1192361@Culture

Le "Son cubain" est né à Santiago de Cuba 

Il n'y a pas, à proprement parler, de berceau de la musique cubaine. Chaque région a son propre genre musical, sa spécificité. La province de Sancti Spiritu est réputée pour sa musique traditionnelle. Mais le célèbre "son cubain" lui est né dans la partie orientale, il vient de Santiago de Cuba. L'hymne national cubain a d'ailleurs été composé dans la région de Bayamo.
 
Emmenés par la trompette de Roman Sanchez également directeur musical du groupe, les musiciens de "Caribe Son" explorent avec les instruments traditionnels, le Tres, cette petite guitare typique du pays, le Bajo et le Bongo toute une palette de sonorités variées et plus ou moins rythmées. Au programme : le fameux "son cubain", mélange de jazz et de rumba afro-cubaine, de la salsa, du boléro, du cha-cha-cha, le tout saupoudré de Bachata.
  • "Caribe son", un groupe de musique cubaine traditionnelle  ici à Trinidad
  • Ramon jouant de la clave à la casa de la Trova à Trinidad
  • José jouant aux tumbadoras (congas) à la Casa de la Trova à Trinidad
  • Rolando, le chanteur de Caribe Son joue aussi des maracas
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • "Caribe son", un groupe de musique cubaine traditionnelle  ici à Trinidad

    © Caribe son 3 "Caribe son", un groupe de musique cubaine traditionnelle ici à Trinidad

    "Caribe son", un groupe de musique cubaine traditionnelle  ici à Trinidad

  • Ramon jouant de la clave à la casa de la Trova à Trinidad

    © Anne Elizabeth Philibert Ramon jouant de la clave à la casa de la Trova à Trinidad

    Ramon jouant de la clave à la casa de la Trova à Trinidad 

  • José jouant aux tumbadoras (congas) à la Casa de la Trova à Trinidad

    © Anne Elizabeth Philibert José jouant aux tumbadoras (congas) à la Casa de la Trova à Trinidad

    José jouant aux tumbadoras (congas) à la Casa de la Trova à Trinidad 

  • Rolando, le chanteur de Caribe Son joue aussi des maracas

    © Anne Elizabeth Philibert Rolando, le chanteur de Caribe Son joue aussi des maracas

    Rolando, le chanteur de Caribe Son joue aussi des maracas 

"Caribe Son" : huit musiciens d'un excellent niveau 

Il n'est pas rare de voir autant de musiciens dans un groupe à Cuba. L'idée est d'obtenir un bon niveau sonore. Chaque artiste a son propre parcours, sa propre histoire. La plupart a appris la musique enfant, en famille comme Roman, le trompettiste et directeur artistique. Bon nombre d'entre eux ont joué dans la rue avant de faire partie d'un orchestre. Mais la plupart sont passés par de solides formations pour devenir musicien professionnel, c'est presque un passage obligé à Cuba, à de rares exceptions près. Franck Izaguirre Duarte, le joueur de bongo, a fait le conservatoire de Santiago de Cuba. Mais le groupe est unanime : c'est en rejoignant le "Caribe son" qu'ils ont le plus appris. C'est la meilleure des écoles souligne Ramon Estupinan.

Rencontre avec le groupe "Caribe son" 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1192125@Culture

Par ordre d'apparition dans la vidéo ci-dessus : Ramon Estupinan dit "le chinois" : chanteur, José Manuel Duran : aux tumbadoras (congas) et chanteur, Roman Sanches Lugones : à la trompette et directeur musical, Ramon Ramos Fernandes : à la basse, Raciel Estrada Rodrigues : au piano, Leandry Javier Pablo : Trés, Frank Izaguirre Duarte : au bongo et Rolando Diaz Martinez : chanteur 

L'amour et la vie quotidienne au coeur de leur musique

Comme dans tous les groupes de musique cubaine, les chansons d'amour font partie de l'essentiel du répertoire de Caribe Son. L'amour... et les femmes bien évidemment. Les deux chanteurs, Rolando et Ramon sont d'ailleurs considérés comme les musiciens les plus romantiques. Ancien professeur des écoles, Rolando a tout plaqué pour se consacrer à sa passion. Il a été sélectionné pour la qualité de l'un de ses textes lors d'un Festival à Santa Clara. Mais il y a aussi les titres qui parlent d'amitié, les petites histoires dans la rue et les chroniques sur les problèmes de la vie au quotidien. Car ici, les gens vivent au jour le jour. Ils n'ont pas vraiment le choix. 


Caribe Son : l'amour, la vie

https://videos.francetv.fr/video/NI_1192183@Culture

La transmission de la musique

Si le groupe "Caribe Son" rêve d'un destin à la Buena Vista Social Club, son objectif, pour le moment, est de transmettre la musique aux générations futures. Dans les années à venir, leurs enfants diffuseront la musique dans le monde. Pour eux, faire partie d'un groupe est un privilège, bien plus qu'un travail. C'est l'école de la vie. Une famille que tous les musiciens souhaitent perpétuer le plus longtemps possible.

La Cosquillita Cubana, le CD du groupe 

La Cosquillita Cubana, le CD du groupe 

© Anne Elizabeth Philibert

Ecoutez l'un de ces titres 

Audio file

"Nome mires", l'un des titres du groupe "Caribe son" à Trinidad


A Trinidad, la musique est partout dans les rues !


  • La musique est partout dans les rues de Trinidad
  • Le groupe joue tous les soir à la Casa de la Trova
  • Les groupes vendent leur CD aux passants dans la rue
  • Une multitude de groupes de salsa font danser les touristes le soir à Trinidad
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • La musique est partout dans les rues de Trinidad

    © Anne Elisabeth Philibert La musique est partout dans les rues de Trinidad

    La musique est partout dans les rues de Trinidad 

  • Le groupe joue tous les soir à la Casa de la Trova

    © Anne Elisabeth Philibert Le groupe joue tous les soir à la Casa de la Trova

    Le groupe joue tous les soir à la Casa de la Trova 

  • Les groupes vendent leur CD aux passants dans la rue

    © Anne Elisabeth Philibert Les groupes vendent leur CD aux passants dans la rue

    Les groupes vendent leur CD aux passants dans la rue 

  • Une multitude de groupes de salsa font danser les touristes le soir à Trinidad

    © Anne Elisabeth Philibert Une multitude de groupes de salsa font danser les touristes le soir à Trinidad

    Une multitude de groupes de salsa font danser les touristes le soir à Trinidad