Mort de Geoff Emerick, l'ingénieur du son des Beatles

Mis à jour le 03/10/2018 à 15H04, publié le 03/10/2018 à 12H50
Geoff Emerick le 25 juin 1967 au deuxième plan, avec George Martin (au premier plan) aux Studios Abbey Road à l'occasion de  l'enregistrement de "Our World" en live pour la télévision. 

Geoff Emerick le 25 juin 1967 au deuxième plan, avec George Martin (au premier plan) aux Studios Abbey Road à l'occasion de  l'enregistrement de "Our World" en live pour la télévision. 

© DAVID MAGNUS/Shuttersto/SIPA

Geoff Emerick, connu pour avoir été l'ingénieur du son des Beatles, est mort le 2 octobre à son domicile de Los Angeles d'une attaque cardiaque à l'âge de 72 ans. Ayant connu les Fab Four dès 1962, Emerick a contribué à façonner leur son et à innover durablement dans les méthodes d'enregistrement.

La carrière de Geoff Emerick démarre en trombe à l'âge de quinze ans en 1962. L'adolescent décroche le poste rêvé : assistant ingénieur du son aux Studios d'Abbey Road. Il s'agissait alors de studios très renommés pour les enregistrements classiques, pas encore pour d'autres musiques. Mais il hébergeait un petit label, "Parlophone", dirigé par un certain George Martin.

Ingénieur du son attitré des Beatles dès 1966 : il n'a que 20 ans !

La suite a été racontée dans un livre paru en 2009 en français aux éditions Le mot et le reste, sous le titre "En studio avec les Beatles". Dès sa deuxième journée de travail, raconte l'éditeur, "Emerick était présent quand un quatuor dépenaillé venu de Liverpool, The Beatles, vint effectuer sa toute première séance d'enregistrement. La chanson "Love Me Do" ne tarda pas à grimper dans les hit-parades et, depuis, la musique populaire n'a plus jamais été la même".


Geoff Emerick a vite compris sa chance, comme il l'écrit dans le livre : "Le destin a voulu que j'assiste à la toute première séance d'enregistrement des Beatles, en septembre 1962, et à la dernière, le 20 août 1969".

Quatre Grammy Awards

Dès avril 1966 en effet, Emerick devient à à peine vingt ans ingénieur du son principal des Beatles. Ça commence avec l'album révolutionnaire "Revolver" et les autres, dont "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band", suivront. L’un des morceaux qui représentent le mieux l’ingéniosité de Geoff Emerick est sans doute "Tomorrow never knows" sur l’album Revolver.
Comme le dit l'éditeur, "à mesure que le groupe et lui-même repoussaient les limites technologiques de l'enregistrement, il mit au point des méthodes qui donnèrent au son des Beatles une nouvelle couleur".
Geoff Emerick en 2009. 

Geoff Emerick en 2009. 

© ETHAN MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après la fin de la carrière des Beatles, Emerick a produit des albums de Paul McCartney, des Wings (le groupe de McCartney), des Zombies ou d'Elvis Costello. Il a reçu quatre Grammy Awards, dont un pour l'ensemble de son œuvre.