Les Inrocks Festival

du 21 au 25 novembre 2018

Les Inrocks Festival 2018 : 4 bonnes raisons d'y aller

Par Emilie Beraud @Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox

Mis à jour le 21/11/2018 à 12H00, publié le 20/11/2018 à 17H49
La chanteuse R&B Lolo Zouaï attendue aux Inrocks Festival 2018.

La chanteuse R&B Lolo Zouaï attendue aux Inrocks Festival 2018.

© Inrocks

Miossec et Myth Syzer sont cette année les têtes d'affiche des Inrocks Festival, qui propose aussi de découvrir Terrenoire, John Grant, Lolo Zouaï ou John Papaconstantino. Mais il n'y a pas que de la musique à cette 31e édition articulée autour du thème "FÊTE/Faîtes" : cinéma, food et rencontres sont également au menu du 21 au 25 novembre à la Gaîté Lyrique.

1.
Déguster un brunch en musique

Qui dit fête, dit festin ! Celui des Inrocks Festival a choisi la carte de l’originalité : il s’apprécie avec les papilles tout comme avec les oreilles. Le buffet est préparé par Miske Alhaoutou, une jeune entrepreneuse passionnée de gastronomie. Pour l’occasion, elle a concocté un mélange de saveurs, à la croisée des cuisines comorienne, italienne, indienne ou encore marocaine. Eau de coco, coriandre, vanille, razelanout et cumin : un vrai brunch aux allures de voyage. Pour l’accompagner en musique, le DJ Guido (moitié du duo Acid Arab) a composé un mix directement inspiré des recettes. L’ambiance sonore présage elle aussi d’être dépaysante.

Quand ? Samedi 24 et Dimanche 25 novembre au foyer de la Gaîté Lyrique avec deux services, à 12h ou à 13h45 (24 euros)
Billetterie en ligne

Le brunch de Miske à découvrir au foyer de la Gaîté lyrique les 24 et 25 nov © DR
2.
Danser au son de la nouvelle génération

La fête est dans l’assiette, mais elle se déroule aussi sur scène. Cette année, une flopée de jeunes artistes prometteurs donnent le la. Ils sont d’univers bien distincts, mais partagent tous le goût du live et de la célébration musicale avec le public. Parmi eux, on retrouve le rappeur québécois Loud, considéré comme l’un des plus talentueux de la scène francophone américaine. Ses textes très actuels, parfois teintés d’ironie, jouent avec le cliché. Sa carte d’identité : mêler le français à l’anglais… et porter la casquette à l’envers (à voir samedi 24 novembre et à suivre en direct sur Culturebox dès 22h).

Côté r’nb, les festivités sont assurées par Lolo Zouaï (vendredi 23 novembre), artiste franco-américaine de 22 ans, qui s’est notamment affirmée dans le genre en collaborant avec le producteur français Myth Syzer.

Myth Syzer, producteur vendéen dont l'album "Bisous" au rap pur sucre et 100% Love nous a accompagnés tout l'été, viendra répandre son cocktail d'amour et de séduction sur scène, entouré de très nombreux invités : Ichon, Bonnie Banane, Loveni, PH Trigano, Jok'Air et Muddy Monk se relayeront à ses côtés au micro (vendredi 23 novembre à suivre sur Culturebox dès 22h).
 

3.
Faire la fête en images avec LETO 

Pour cette nouvelle édition, les Inrocks Festival font également la part belle au cinéma. Du vendredi au samedi, des courts et longs-métrages qui abordent le thème de la fête seront projetés. Vendredi 23 novembre, il ne faudra pas louper la diffusion en avant-première du film LETO du dissident russe Kirill Serebrennikov, qui retrace l’émergence du rock dans l’URSS des années 1980. Lors de sa présentation au festival de Cannes en mai, notre spécialiste cinéma avait été dythyrambique. A Cannes, le réalisateur n’avait pu être présent, alors assigné en résidence à Moscou. 

Quand ? Vendredi 23 novembre de 20h à 22h

4.
Penser la Fête

Pour combler les attentes des moins fêtards, le festival organise aussi en journée toute une série de conférences pour interroger les acteurs de la fête. Des DJ, des organisateurs de soirées ou encore des acteurs et actrices se rencontreront pour questionner, entre autres sujets, "la nuit et ses utopies", "la force du collectif", "Corps, sexualités et espaces urbains : navigations sensibles".

Toute la programmation est à retrouver ici > Les Inrocks festival