Le Théâtre d’Ardoise de l’île d’Oléron : un lieu "ostréiculturel" unique

Mis à jour le 22/08/2018 à 14H27, publié le 22/08/2018 à 12H52
Vue aérienne du Théâtre d'Ardoise édifié dans le marais ostréicole de l'île d'Oléron.

Vue aérienne du Théâtre d'Ardoise édifié dans le marais ostréicole de l'île d'Oléron.

© culturebox - capture d'écran

Entre terre et mer, le marais ostréicole d’Oléron abrite un endroit surprenant. Un théâtre singulier né de la volonté d’un homme du cru qui a créé de toutes pièces ce lieu décalé. Une scène qui accueille deux fois par semaine durant les mois d’été, des artistes venus du monde entier.

Chaque année depuis maintenant 15 ans, les spectateurs sont toujours plus nombreux à découvrir cet endroit étonnant créé par Jean-Marc Chailloleau, ancien ostréiculteur qui s’est mué en acteur culturel. 6.000 spectateurs l’an dernier.

Associer culture et produits du terroir

La philosophie de son théâtre atypique et de son festival "Les Estivases" : attirer des artistes de qualité dans le marais, et valoriser les productions locales, huîtres, légumes, charcuteries ou encore vin, dans une ambiance simple et conviviale. Une recette qui semble fonctionner à merveille.

Reportage : B. Aparis / Y. Bodin / A. Rezkallah / E. Fromentin

Menacé de destruction

Depuis quelques années le Théâtre d’Ardoise et son festival "ostréiculturel", sont menacés de disparition. Une association locale de protection des paysages, la SPPIO, soutenue par France Nature-Environnement 17, a déposé plainte pour exiger le démantèlement du théâtre.

Mais la résistance s’organise à coup de pétition et de lettres aux autorités. Même les élus de l'île d'Oléron reconnaissent à quel point le Théâtre d'Ardoise est maintenant un outil de valorisation culturelle, économique et touristique de l'île d'Oléron, adressant unanimement une lettre au préfet pour réclamer la pérennisation du site.