Lio, l'icône de la pop française, revient avec un album aux couleurs samba

Mis à jour le 18/06/2018 à 18H33, publié le 18/06/2018 à 13H13
La chanteuse Lio revient avec un album brésilien.

La chanteuse Lio revient avec un album brésilien.

© Jean François Ottonello /Photo PQR Nice Matin / MaxPPP

"Lio canta Caymmi". Pour son premier album depuis sept ans, Lio, l'icône pop française des années 80, a choisi de faire découvrir ou redécouvrir l'univers couleur samba du brésilien Dorival Caymmi et de chanter pour la première fois dans sa langue maternelle, le portugais.

Adulé dans son pays mais moins connu en Europe, l'auteur-compositeur-interprète décédé à 94 ans en 2008 a influencé les figures majeures de la musique populaire brésilienne comme Joao Gilberto, Gilberto Gil, Chico Buarque et Caetano Veloso qui l'ont tous considéré comme leur père spirituel.

Des chansons légères et mélancoliques

Dans cet album conçu par son pygmalion et complice Jacques Duvall, Lio revisite douze chansons du maître bahianais, des mélodies à la fois légères et mélancoliques qu'on a l'impression de connaitre déjà.

Avec Alexandre Dupont et Patrick Touileb, j'ai retrouvé Lio en répétition avant un petit récital donné il y a quelques jours dans la galerie des femmes au milieu d'une exposition des dessins de Makhi Xenakis inspirés par Louise Bourgeois.

Reportage Michel Vial

https://videos.francetv.fr/video/NI_1253497@Culture


"J'aime la musique brésilienne parce qu'elle évoque la vie de tous les jours avec beaucoup de poésie. Elle nous élève tout en étant dans la réalité, elle nous invite à rêver notre vie, à l'enchanter. C'est ce que nous dit Caymmi dans ses chansons." 


Lio, née Vanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de Vasconcelos au Portugal en 1962, s'est imposée à 17 ans dans la chanson. Ses premiers titres espiègles et acidulés - "Banana Split","Amoureux solitaires", "Les brunes comptent pas pour des prunes" - ont incarné le renouveau sinon même les vrais prémices de la pop française. Mais ils ont aussi occulté le reste de son répertoire tandis que l'artiste à la sensibilité exacerbée gommait au cinéma l'image de la lolita mutine des débuts, tout en soulignant le talent de l'interprète.

Sous la pétulance, une fêlure

Jacques Duvall qui l'a découverte et produite a toujours su avec délicatesse mettre en mots jusque dans les chansons les plus anodines les sentiments de son interprète. Ce que Lio justifie avec parfois un râle d'émotion dans la voix.

"On est seul! On est tous seuls! Et au moment de la mort, on doit affronter la grande faucheuse seul parce qu'à ce moment là, on est seul! En revanche jusqu'à ce moment là si on est accompagné, c'est top! (...) Personne ne fait l'économie des grandes douleurs dans sa vie. Ce que moi je dis et je fais quand je chante, j'ai envie de tous nous réunir et qu'on soit moins seuls !" 


Avec ce nouvel album, Jacques Duvall dit être revenu à leur idée de départ quand ils se sont rencontrés en Belgique à la fin des années 70, à savoir faire ce qu'ils aimaient en attendant de voir ce que cela pouvait donner. Lio lui a fait découvrir la musique brésilienne et les chansons de Caymmi les ont tous les deux rasséréné.

En se remémorant ses impressions au début de leur collaboration, Jacques Duvall n'avait pas immédiatement perçu le caractère affirmé de la jeune chanteuse. "Ce que j'ai ressenti en tout premier chez elle en dehors de ce côté pétulant qu'elle avait déjà, c'est une petite fêlure qui m'a intéressé et touché".

Malgré les hauts et les bas d'un parcours en dents de scie et d'une vie tout aussi cabossée, Lio n'a jamais été formatée et elle a sans doute payé cher sa liberté de ton et d'allure. Ingérable et provocatrice pour les uns, complexe et talentueuse pour les autres, elle n'a en tous cas jamais laissé personne indifférent. Mais si l'artiste a probablement perdu quelques illusions, la femme n'a pas pour autant renoncé à ses rêves.

"Je crois que je cherche en permanence des binômes, que toute seule je ne m'aime pas. J'aime pas ma vie seule, j'aime ma vie avec. Et même que ce soit en lutte, en friction par moments, c'est pas grave. Avec, pour aller quelque part ensemble, moi c'est ça qui m'intéresse!" 



"Lio canta Caymmi", 12 chansons de Dorival Caymmi, Crammed Discs
distribution : L'Autre Distribution (physique)
PIAS (digital)

Exposition "Makhi Xenakis : correspondances avec Louise" (jusqu'au 30 Juin)
galerie des femmes, 35 rue Jacob,Paris (6e)