Le piano vagabond de Frédéric La Verde

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/08/2012 à 15H14
Frédéric La Verde et son piano rouge sur le pont transbordeur de Rochefort

Frédéric La Verde et son piano rouge sur le pont transbordeur de Rochefort

© France3 / Culturebox

Jouer du piano sur le pont transbordeur de Rochefort. L’idée est insolite, elle est signée Frédéric La Verde. Ce pianiste professionnel, qui écrit et compose des musiques pour le cinéma, promène son piano rouge aux quatre coins de la planète. Ensemble, ils forment un duo qui ne passe pas inaperçu

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_131863@Culture

Barge flottante dans le port de La Rochelle, sommet de la BT Tower, au pied du Big Ben à Londres, plages de la côte Atlantique…rien ne semble arrêter Frédéric La Verde qui trimballe son piano rouge à travers l’Europe. L’instrument est devenu sa mascotte, le signe distinctif de ce pianiste de 36 ans qui a commencé à jouer du piano à l’âge de 3 ans. Entre eux, tout a commencé en 2009. Cette année là, Frédéric La Verde rencontre Gérard Fauvin, un restaurateur de piano qui va aider le jeune homme à réaliser son rêve : amener la musique partout en fixant un piano droit sur une remorque. L’aventure commencera sur les marchés estivaux de l’île d’Oléron où vit Frédéric. Au début, le piano Rameau utilisé est tout ce qu’il y a de plus basique. Mais avec l’aide de son papa bricoleur, Frédéric La Verde va « customiser » l’instrument qui se pare d’un beau rouge laqué, d’une plaque de plexiglas laissant apparaitre son cœur et de barres de lumière. Et de piano droit, il devient aussi piano à queue. Depuis, le duo a parcouru plus de 90 000 kilomètres, et tout cela sans qu’il y ait de casse, juste un petit ré-accord toutes les 3 à 4 semaines. Un exploit quand on voit les lieux improbables choisis pour les concerts et les moyens parfois chaotiques de s’y rendre !