La Fête de la Musique 2016 coûte que coûte, mais sous contrôle

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/06/2016 à 15H30, publié le 21/06/2016 à 11H53
la Fête de la Musique à Paris l'année dernière.

la Fête de la Musique à Paris l'année dernière.

© CITIZENSIDE / CAROLINE PAUX /

La Fête de la musique "nous rassemble, alors que le terrorisme cherche à nous diviser", a dit mardi 21 juin la ministre de la Culture Audrey Azoulay, alors que l'événement a été revu à la baisse pour cause d'Euro et de menace terroriste.

Le "terrorisme s'est attaqué à la musique, à la culture en général, au Bataclan, d'une certaine façon aussi au Pulse à Orlando", a dit la ministre sur Europe 1. Si "la Fête de la musique reste si forte, longtemps après sa création, c'est que la musique nous rassemble, alors que le terrorisme cherche à nous diviser", a-t-elle ajouté. "Chacun peut contribuer, participer, c'est un événement non commercial qui nous fait du bien".

Parmi les nombreuses initiatives qui débutent parfois dès le matin du 21 juin, des établissements pénitentiaires permettents aux détenus de s'évader un moment en musique, comme dans ce reportage de France 3 Alpes qui a suivi le groupe Silqe and the 45 Experience lors d'un concert dans la prison de Bonneville en Haute-Savoie.

Reportage : I. Pernet-Duparc / S. Worreth / P. Caillat

https://videos.francetv.fr/video/NI_743333@Culture




Un dispositif restreint cette année, sécurité oblige

Devant la menace terroriste et les tensions sur les effectifs policiers mobilisés par l'Euro, l'événement a été quelque peu mis en sourdine cette année, avec notamment l'annulation d'un grand concert prévu place  Denfert-Rochereau à Paris. "Il faut faire les choses de façon responsable et ça a été organisé de la sorte avec le ministère de l'Intérieur", a expliqué Audrey Azoulay. Par ailleurs, en raison de la rencontre Ukraine-Pologne, organisée mardi soir le 21 juin au stade Vélodrome à Marseille, la Fête de la musique a été reportée à jeudi 23 et à Aix-en-Provence au vendredi 24 juin.

"Ca pousse aussi à revenir à des formes qui sont moins des formes de grands concerts, qui d'ailleurs ne sont pas l'esprit de la Fête de la musique, et plus à des petites formes", a-t-elle dit. "Et c'est chacun, partout, qui peut jouer, qui peut descendre dans la rue, si la meteo le permet". La semaine dernière, la ministre avait annoncé une dotation supplémentaire de 7 millions d'euros en faveur du fonds d'urgence pour le spectacle vivant mis en place après les attentats du 13 novembre, pour soutenir le secteur en particulier à l'ouverture des festivals de l'été. Ce fond vise notamment à renforcer la sécurité.

Où faire la Fête de la Musique, en France ?

A Paris, et notamment :
- Au ministère de la Culture: entre autres événements prévus du 19 au 24 juin dans les jardins du Palais Royal, le ministère propose mardi soir, à 21 heures, un concert surprise d'un ou une "artiste phare de la scène rock française" qui viendra présenter son premier album.
- A la Philharmonie de Paris, à 19 heures, concert du Choeur de l'Orchestre de Paris.
- Les Armées fêteront la musique sur deux bateaux-mouches qui navigueront sur la Seine, partir de 18 heures, de l'île de la Cité à la Tour Eiffel.

A Toulouse : grande soirée Place du Capitole, animée par Garou et retransmise en direct sur France 2 et TV5 Monde.

A Lyon : rock, pop, électro, hip-hop, chant du monde, percussions, classique... Autant de styles seront proposés sur les deux scènes situées en  plein centre de la place Saint-Jean.
   
A Bordeaux : à l'Eglise Saint-Eloi, concert d'orgue donné par Olivier Babeau (organiste et écrivain) avec des oeuvres de D. Buxtehude, G-F. Haendel,  J-K-F. Fischer et J-S. Bach.
   
A Marseille (Fête de la  musique reportée au jeudi 23 juin en raison de la rencontre Ukraine-Pologne, le 21 au soir au stade Vélodrome) : le groupe de  reprises pop-rock Playsure jouera au pub irlandais O'Brady's (8e arrondissement). De Placebo à Muse en passant par Daft Punk ou encore Maroon 5...

A Lille : Holispark, un groupe de rock alternatif fera vibrer la fan zone de l'Euro 2016 à partir de 21 heures.
A Strasbourg : une grande scène sera installée place Kléber où viendront se produire plusieurs artistes dont Thomas Dutronc, qui sera la tête d'affiche.
 
A Rennes : place du Parlement de Bretagne, jazz et musiques du monde au  programme avec plusieurs groupes sur scène, de 18 heures à 1 heure : Ackee Jam, Nuevitas, Kopernik, Ka, Kazadi, Kokobasaï.

https://videos.francetv.fr/video/NI_743117@Culture


La Fête de la Musique à l'étranger

Le Liban fêtera cette année sa 16e fête de la Musique en  présence de son fondateur, l'ancien ministre français de la Culture, Jack Lang. Plusieurs concerts au centre ville dans le quartier Saifi Village, aux Thermes romains, sur la plate-forme des Souks, dans les rues piétonnes du secteur Foch Allenby, à Zaituna Bay, dans les églises... Mais aussi dans d'autres villes du pays comme Tripoli (nord) ou le village Kahale (centre).

A New York : 1.200 concerts sont prévus dans toute la ville pour le "Make Music Day" parmi lesquels celui donné à partir de 18 heures, au pied du mémorial du 11 septembre 2001, par le PUBLIQuartet qui reprendra toutes les chansons qui mettent en scène New York. Dont le célèbre "New York, New York".

A Vancouver : 300 groupes locaux, amateurs ou professionnels, se produiront dans les quartiers de Yaletown et de Gastown.
   
En Italie : le ministère des Biens culturels apporte son soutien à la Fête de la musique en ouvrant sites et monuments historiques pour les faire admirer en musique : ainsi la Chartreuse de San Martino à Naples ou encore le site archéologique de Paestum, non loin, en Campanie.

Et aussi au Vatican : au Palais Bartolomeo auprès du Saint Siège, se tiendra un spectacle musical en costumes par le groupe des "Sbandieratori" de la ville de Gubbio avec instruments traditionnels, danses et drapeaux.