L'orgue de la basilique d'Alençon revit après 40 ans de silence

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 02/09/2016 à 16H36, publié le 02/09/2016 à 16H32
L'orgue de la basilique d'Alençon, restauré résonne enfin

L'orgue de la basilique d'Alençon, restauré résonne enfin

© France 3 / Culturebox

L'orgue de la basilique Notre -Dame d'Alençon revit. Très abîmé, il était muet depuis 40 ans. Après 3 ans d'une restauration qui aura coûté près d'1 million d'euros, Thomas Ospital, organiste titulaire de Saint-Eustache à Paris l'a fait à nouveau résonner pour le concert inaugural. 2 concerts sont prévus ce weekend.

Son buffet du 16e siècle est classé monument historique et pourtant ! L'orgue de la basilique Notre-Dame d'Alençon a subi les outrages du temps, de la guerre au point de se taire définitivement en 1976.
En 2009, la décision a été prise de restaurer le buffet de l'orgue et de recréer totalement l'instrument.

Reportage : N. Corbard  / D. Migniau / V. Potel

https://videos.francetv.fr/video/NI_789369@Culture


15 000 heures de travail

La restauration de l'instrument a été confiée à un facteur d'orgue du Gers Jean Daldosso. Une opération qui aura duré 3 ans et  nécessité 15 000 heures de travail. Il a fallu règler les 3142 tuyaux.
Coût de l'opération : 953 000 euros financés par la ville, la Fondation du patrimoine, et l'association Mécénat pour les Grandes Orgues de Notre-Dame d'Alençon.

Toute une palette de couleurs

C'est donc avec une réelle émotion que Jean daldosso entend sonner les premières notes sous les doigts de Thomas Ospital le jeune organiste ( 26 ans) titulaire de Saint-Eustache à Paris et premier organiste de Radio France. Sous le charme de l'instrument, il rend hommage au travail du facteur d'orgue : "Jean Daldosso a vraiment fait en sorte que chaque registre de l'orgue ait une vraie personalité qui puisse s'allier à un tas de différents mélanges; ce qui donne à cet instrument la possibilité d'avoir un tas de couleurs."

Les concerts de ce weekend :
Vendredi 2 septembre à 20 h 30, par l'Orchestre de l'Opéra de Rouen-Normandie et Thierry Escaich, organiste et compositeur sous la direction de Pieter-Jelle de Boer, dans le cadre du Septembre musical de l'Orne.

Dimanche 4 septembre, à 15 h et 18 h par la Schola de l'Orne.