L'African Revolution de Tiken Jah Fakoly en tournée

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 24/11/2010 à 13H53
L'African Revolution de Tiken Jah Fakoly en tournée

L'African Revolution de Tiken Jah Fakoly en tournée

© Culturebox

Escale de Tiken Jah Fakoly à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand dans le cadre de sa tournée 2010/2011 qui le mènera très symboliquement du 11 novembre 2010 au 18 juin 2010 un peu partout en France.

https://videos.francetv.fr/video/NI_122255@Culture

Son nouvel album African Revolution, délicat mélange de reggae et d'instruments traditionnels africains comme la kora et la guitare mandingue, est un véritable tournant pour Tiken Jah Fakoly. Après 15 ans de carrière, il s'est très nettement éloigné des schémas classiques du reggae jamaïcain pour se rapprocher de ses influences mandingue, le musicien contestataire ivoirien étant exilé au Mali depuis 2004 en raison de menaces de mort dans son pays. Il a aussi un temps été interdit de séjour par les autorités du Sénégal. Aujourd'hui critiqué par certains pour avoir signé avec une multinationale américaine du spectacle, la star africaine est bien décidée à continuer à chanter les injustices dont sont victimes les africains et critiquer les puissants de ce monde. Digne héritier d'Alpha Blondy et de Zao, le chanteur plaide aujourd'hui pour l'éducation et participe concrètement au financement de plusieurs écoles et collèges. Au delà des grands discours, ce nouvel album est une magnifique invitation au voyage, où l'on peut croiser les guitares de Thomas Naïm (Hindi Zahra), la voix de Asa, et des textes de Magyd Cherfi et de Jeanne Cherhal.

A voir aussi sur Culturebox :
-
Salif Keita, Titi Robin et Faiz Ali Faiz à Fest'A Sète
- Hervé Koubi et la Cie Béliga Kopé, une autre Afrique au festival Danses d'Automne
- Douarnenez devient Reggae Town