Jussanam, la chanteuse brésilienne qui se glisse dans la vie de Joséphine Baker

Mis à jour le 17/09/2018 à 23H27, publié le 17/09/2018 à 16H21
Jussanam est Joséphine Baker à Cannes

Jussanam est Joséphine Baker à Cannes

© France 3 Culturebox Capture d'écran

La chanteuse brésilienne Jussanam propose à Cannes le spectacle qu'elle consacre à Joséphine Baker. Elle reprend le dernier show de la chanteuse, en 1975, une évocation de sa vie. L'accent n'est pas le même, mais l'impression est là. Samedi, elle jouait devant l'un des enfants adoptifs de la star américaine, ému et impressionné par sa prestation.

Il faut le reconnaître, Joséphine Baker est un peu oubliée. Grande star née américaine en 1906 et morte française en 1975, elle était meneuse de revue, chanteuse, danseuse et actrice. Première grande vedette noire, elle était en fait d'origines mélangées afro-américaine et amérindienne. A Paris, dès le milieu des années 20, elle fréquente l'avant-garde artistique et, avec la Revue Nègre, popularise un type de musique et des rythmes alors inconnus. Pendant la deuxième guerre mondiale, Joséphine Baker prend une part active à la Résistance en devenant un agent du contre-espionnage au service de la France Libre. La jeune Américaine qui dansait autrefois les seins nus avec une jupe de bananes devient chevalier de la Légion d'Honneur et est décorée de la Croix de Guerre 39-45.

Reportage : France 3 Côte d'Azur L. Verdi / E. Jacquet / J. Sallier / T. Verne

 Un esprit pacifique et universaliste

Animée d'un esprit pacifique et universaliste, Joséphine Baker sera impliquée dans la lutte pour les Droits Civiques aux Etats-Unis avec Martin Luther King. Dans le même esprit, l'artiste qui ne pouvait pas avoir d'enfant en a adopté douze, dix garçons et six filles, de toutes origines et qui ont formé ce qu'elle appelait sa "tribu arc-en-ciel". Elle a fini ruinée, la grande maison qu'elle avait acquise pour accueillir cette grande famille a été vendue pour une bouchée de pain. heureusement, Joséphine a bénéficié de l'aide de personnalités comme Brigitte Bardot et Grace de Monaco. Seule cette aide a permis à la grande fantaisiste de ne pas mourir dans la misère.
Joséphine Baker en 1973 au château de Versailles lors d'un gala franco-américain

Joséphine Baker en 1973 au château de Versailles lors d'un gala franco-américain

© AFP

1975

Le 24 mars 1975, Joséphine Baker monte sur scène pour la dernière fois à Bobino pour un spectacle qui retrace sa vie. Un show dont les représentations seront interrompues par la mort de l'artiste le 10 avril 1975. Quelques jours plus tard, le convoi funéraire de Joséphine Baker passe devant Bobino dont le fronton s'orne toujours de l'affiche de son spectacle, celui-là même qui est repris à Cannes par Jussanam.

Prochaine représentation de "Jussanam avec Josephine Baker" le 22 septembre 2018.