Johnny Hallyday : Maxim Nucci, alias Yodelice, raconte la genèse de l'album "Mon pays c'est l'amour"

Mis à jour le 16/10/2018 à 23H35, publié le 16/10/2018 à 16H24
Maxim Nucci dit Yodelice, lors de la conférence de presse concernant l'album posthume de Johnny Hallyday, le 15 octobre 2018.

Maxim Nucci dit Yodelice, lors de la conférence de presse concernant l'album posthume de Johnny Hallyday, le 15 octobre 2018.

© Culturebox

Auteur, compositeur, interprète, producteur, acteur, Maxim Nucci, l'artiste aux multiples casquettes, a vécu une exceptionnelle complicité artistique avec Johnny Hallyday dans les dernières années de sa vie. C'est lui qui réalise "Mon pays c'est l'amour" et compose les musiques. Homme orchestre et ami de la star, il nous raconte les coulisses d'un disque que personne n'avait imaginé "posthume".

"J'étais tétanisé"

C'est l'artiste clé de ce nouvel album. Maxim Nucci ne cache pas son émotion, lundi, durant la conférence de presse donnée chez Warner. Lorsqu'il commence à travailler sur ce 51e opus, Johnny Hallyday vient d'apprendre qu'il est malade. Nucci allias Yodelice est mis dans la confidence et ne cache pas aux journalistes qu'il est "tétanisé". Lui qui a déjà composé et réalisé l'album de Johnny "De l'amour" en 2015 va se voir confier une nouvelle mission : trouver rapidement des textes, et des musiques pour le taulier.

Interview : Eric Cornet et Philippe Maire

https://videos.francetv.fr/video/NI_1304427@Culture

Et la demande de la star est pressante. il veut des chansons, jouer sur scène avec ses musiciens, retourner en studio. Dans un premier temps, Yodelice va composer 26 musiques pour ce nouvel album. Johnny écoute. Prend connaissance des nombreux textes qui lui sont proposés. Et en mars 2017, il va mettre sa voix sur trois premières chansons qu'il a validées. La musique elle, a été jouée en live par des musiciens américains.

"On n'a jamais pensé que cet album serait le dernier"

Fin septembre, Yodelice poursuit son travail avec Johnny, à Paris cette fois. Les voix des autres chansons sont enregistrées. La dernière étant "Tomber encore". A aucun moment il ne pense que cet album sera le dernier. Sébastien Farran, le manager de Johnny, souligne comme Maxim Nucci qu'ils ont tous cru que l'artiste allait s'en sortir. "Il a tenu 4 mois de tournée avec les Vieilles Canailles, dit Farran. On n'a pas compris que cela allait s'arrêter." 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1304425@Culture

"On a beaucoup pleuré"

A sa mort, se retrouver seul face à ces enregistrements, "c'était épouvantable ; c'était très difficile de travailler sur sa voix, sur ses textes, dit Yodelice. On a beaucoup pleuré, je n'aurais jamais cru vivre quelque chose d'aussi difficile en faisant de la musique." 

Yodelice, toujours très affecté aujourd'hui par la mort de Johnny, ne cache pas son émotion : "Il nous a beaucoup préservés. Il était grand, il était classe. Il était élégant et il n'y a pas eu un moment où il ne s'est plaint." 

Une complicité totale entre Nucci et Johnny

Nucci et Johnny, c'est l'histoire d'une belle amitié artistique débutée en 2010. Nucci avait alors 31 ans, Johnny 67. Passé par "Popstar", Nucci a déjà travaillé pour la chanteuse Jenifer et pour Vanessa Paradis et a publié deux albums sous le nom de Yodelice. Il va d'abord écrire trois titres pour Johnny à l'époque de l'album "Jamais seul" en 2011. Il revient avec quatre chansons sur "Rester vivant" en 2014. Puis il finit par réaliser l'album "De l'amour", le dernier paru du vivant de Johnny, en 2015. Leur complicité est telle qu'il lui confie à nouveau les rênes pour "Mon pays c'est l'amour". Un 51e album que Nucci terminera seul.

Si vous demandez à Maxim Nucci de mettre des mots sur l'incroyable confiance que Johnny avait en lui toutes ces dernières années, il a du mal à répondre à la question : "Je sais juste le respect, l'admiration, la fierté que j'avais pour lui". Sébastien Farran, lui, a trouvé les mots : "Avec Maxim, Johnny n'avait pas besoin de parler pour expliquer ce qu'il voulait. Il avait une confiance aveugle en lui. Leur amitié était belle à voir".