Johnny Hallyday sera inhumé à Saint-Barthélemy, Polnareff s'en émeut

Mis à jour le 08/12/2017 à 19H39, publié le 08/12/2017 à 09H55
Johnny Hallyday au Téléthon, en décembre 2012

Johnny Hallyday au Téléthon, en décembre 2012

© Florence Durand / Sipa

Johnny Hallyday, qui recevra samedi un "hommage populaire" à Paris, sera inhumé "lundi en fin de matinée" au cimetière de Lorient, sur l'île de Saint-Barthélemy où le chanteur possédait une propriété, a annoncé jeudi soir à l'AFP le président de la collectivité Bruno Magras. Vendredi matin, Michel Polnareff a jugé "étrange que l'on soustraie l'enveloppe de Johnny à son public".

La dépouille de Johnny Hallyday quittera dimanche matin la métropole à bord d'un avion en partance de l'aéroport du Bourget, au nord de Paris, pour rallier l'île de Saint-Barthélémy où il sera inhumé lundi, a-t-on appris vendredi de sources aéroportuaires.

Selon ces sources, l'appareil qui transportera le cercueil du rockeur, un Boeing 757 d'une capacité de 62 passagers, décollera à 9h de l'aéroport d'affaires et ralliera directement Saint-Barthélémy, où le chanteur possède une propriété.
 
Johnny Hallyday "sera inhumé lundi en fin de matinée au cimetière de Lorient" à Saint-Barthélémy, a déclaré Bruno Magras en précisant que la cérémonie devrait avoir lieu "dans l'intimité familiale".

Entre-temps, samedi, la France aura rendu un "hommage populaire" exceptionnel et très rock'n roll à Johnny Hallyday, avec une foule d'admirateurs attendue sur les Champs-Elysées et une procession de motards pour accompagner le cortège funéraire, avant une messe en présence du président Macron. 

Polnareff trouve "étrange" le choix du lieu d'inhumation de Johnny

Vendredi matin, dans un message posté sur Facebook, le chanteur Michel Polnareff a jugé "étrange que l'on soustraie l'enveloppe de Johnny à son public", rendant "impossible à ses fans la possibilité de lui montrer à quel point ils sont attachés à lui".

"Avant qu'on ne me pose la question, j'aimerais y répondre. Je trouve étrange qu'on soustraie l'enveloppe de Johnny à son public et qu'on rende impossible à ses fans la possibilité de lui montrer à quel point ils sont attachés à lui. Une fleur, un message, une photo, un trèfle à quatre feuilles ... Il fait partie du monde de St Barth dans un univers de vacances ensoleillées mais son patrimoine réel est celui de la France, et je trouve impensable qu'on empêche tous ceux qui se trouveraient, tout comme moi, inconsolables de cette immense perte et de son courage, dans l'incapacité de lui montrer leur reconnaissance par une impossibilité de la lui démontrer."