Héritage Johnny Hallyday : Jean Reno appelle à lutter contre "la médisance et la haine"

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/02/2018 à 20H00, publié le 22/02/2018 à 19H24
Jean Reno au festival de cinéma de Karlovy Vary, en République tchèque, le 4 juillet 2016

Jean Reno au festival de cinéma de Karlovy Vary, en République tchèque, le 4 juillet 2016

© LVB / WENN.COM / Sipa

L'acteur Jean Reno, ami de Johnny et Laeticia Hallyday, a appelé la famille du chanteur à ne pas laisser gagner "la médisance et la haine" alors que le torchon brûle entre les enfants de Johnny, Laura et David, et sa veuve autour de son héritage. Son communiqué apparaît de facto comme une marque de soutien à l'égard de Laeticia Hallyday, décriée depuis le début du conflit.

"Pour avoir été son ami, parce qu'il me manque un peu plus chaque jour, j'appelle humblement à laisser les siens faire le deuil d'un mari, d'un père, d'un amour infini", a indiqué l'acteur dans ce texte transmis à l'AFP par son avocat.

"Au nom de cet amour que nous lui avons porté, de celui qu'il nous a donné et pour la paix de son âme, ne laissons pas gagner la médisance et la haine", a plaidé le comédien, par ailleurs parrain de Jade, 13 ans, une des deux filles adoptées par Johnny et Laeticia Hallyday avec Joy, 9 ans.

À la mi-février, deux autres proches de Johnny, Eddy Mitchell et Sylvie Vartan, avaient pris position dans l'affaire de l'héritage du chanteur. Le premier, parrain de Laura Smet, avait fait part de son "soutien" à l'égard de cette dernière. La seconde, mère de David Hallyday, a pris sa défense en dénonçant de "fausses informations" faisant état de donations versées en faveur de son fils.

Âpre bataille juridique

L'héritage du chanteur populaire est l'objet d'une âpre bataille juridique entre d'un côté sa veuve et de l'autre les enfants de Johnny, Laura et David Smet, âgés respectivement de 34 et 51 ans. Deux mois après la mort de Johnny Hallyday, les deux aînés du rocker ont lancé une action en justice pour contester le testament américain de leur père au seul profit de sa veuve.

La procédure devrait durer plusieurs mois. Le camp adverse leur oppose des donations dont ils auraient bénéficié du vivant du chanteur. David et Laura Smet ont également intenté une action en référé pour obtenir un droit de regard sur l'album posthume de Johnny Hallyday, ainsi que le gel de son patrimoine dans l'attente du règlement du litige sur l'héritage.

Johnny Hallyday était "un homme d'une générosité inouïe. Tous ceux qui l'ont connu en témoignent", a affirmé Jean Reno. "Johnny était un océan d'amour, il aimait la vie, il aimait son public et plus que tout, il aimait sa femme et ses enfants, chacun de ses enfants."

"Loin de moi l'idée de préjuger de la douleur de la perte d'un père, mais je ne peux imaginer qu'un frère et une sœur aînés, aujourd'hui adultes, ne soient pas bouleversés, outrés, par l'injustice et les insultes, parfois racistes, dont leurs petites soeurs, enfants et innocentes, font l'objet", a indiqué l'acteur des "Visiteurs" et de "Léon" en faisant référence à des insultes racistes dont auraient été victimes Jade et Joy.

Un soutien affiché à Laeticia Hallyday

Prenant la défense de Laeticia, l'acteur a ajouté : "Pas plus que quiconque ne doit ternir la mémoire d'un défunt, qu'il soit anonyme ou appartienne au patrimoine culturel de la France, personne ne peut se laisser entraîner à entacher la réputation de la femme qui a partagé la vie de Johnny pendant 23 ans et fut à ses côtés jusqu'aux tous derniers moments."

Johnny Hallyday est mort le 6 décembre des suites d'un cancer à l'âge de 74 ans.