Joe Jackson, le patriarche de la famille Jackson, est décédé à 89 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/06/2018 à 08H43, publié le 27/06/2018 à 18H57
Joe Jackson en 2017 à las Vegas

Joe Jackson en 2017 à las Vegas

© Paras Griffin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Joe Jackson, patriarche de la famille Jackson et père du roi de la pop Michael Jackson, s'est éteint à 89 ans, ont rapporté mercredi des médias américains. Il avait décelé le talent musical de ses enfants et avait fondé les Jackson 5, au sein duquel son fils Michael donnait de la voix, avec des tubes comme "I Want You Back", sorti en 1969. Le futur roi de la pop était alors âgé de 11 ans !

Les médias spécialisés dans les célébrités TMZ et Entertainment Tonight ont annoncé que le fondateur du groupe The Jackson 5 avait succombé mercredi à un cancer.

Sollicités par l'AFP, des représentants des membres de la famille n'étaient pas immédiatement disponibles mais Jackson avait lui-même laissé entendre il y a deux jours dans un tweet que sa fin était proche. "Des sources familiales ont indiqué à TMZ que Joe s'est éteint à 3H30 du matin à Los Angeles", écrit sur son site le média spécialisé dans l'actualité des célébrités. "Joe avait été hospitalisé en juin avec un cancer en phase terminale", poursuit-il. 

Sur son compte Twitter, le "père de la célèbre famille Jackson" avait posté dimanche un message laissant entendre que sa fin était proche. "J'ai vu davantage de couchers de soleil qu'il m'en reste à voir", écrivait-il, un message accompagné d'une photo de lui, admirant le Soleil en train de se coucher.

Joe Jackson avait fondé les Jackson 5

De son vrai nom Joseph Walter Jackson avait commencé une carrière de boxeur amateur avant de se lancer dans la musique dans les années 50, sans succès. Dans les années 60, il réitère l'expérience mais cette fois-ci avec ses enfants. Il décele très tôt le talent musical de Jackie, Toriano dit Tito, Jermaine, Marlon et Michael et fonde les Jackson 5. Le succès sera rapide. Ce fut l'un des premiers groupes d'artistes noirs à obtenir un immense succès auprès du public blanc. Le groupe, avec ses musiques entraînantes, a placé quatre chansons en tête du classement américain Billboard Hot 100.

Du haut de ses 11 ans, Michael Jackson est même devenu le plus jeune chanteur à atteindre ce sommet en tant qu'interprète principal du tube "I Want You Back" (1969). Mais il a révélé plus tard avoir grandi en étant terrorisé par son père, qui le fouettait régulièrement avec un ceinturon. Dans un entretien en 1993 avec la confidente des stars Oprah Winfrey, Michael Jackson avait fondu en larmes en évoquant ces violences mais avait aussi parlé de pardon. Janet Jackson, benjamine de la famille, a raconté que son père insistait pour qu'elle l'appelle Joseph. Elle a dit avoir souffert d'une faible estime de soi en voyant la façon dont les autres pères étaient affectueux avec leur progéniture.

L'image de Joe Jackson s'est ternie davantage lorsque Michael, qui souffrait de fortes angoisses et de dépression, a succombé en 2009 à une overdose du puissant antalgique propofol et que le patriarche s'est servi de l'attention médiatique pour faire la promotion de son propre projet de maison de disques.
Les Jackson 5 "Keep on dancing" chez les Carpentier

Joe Jackson a été le manager des Jackson 5 pour la totalité de leurs titres enregistrés chez Motown Records. Le patriarche s'est également occupé des débuts de la carrière de Janet. Reste que malgré l'immense succès de ses enfants, sa fin de vie n'a pas été luxueuse. Michael, bien qu'il ait publiquement pardonné son père, l'a notamment complètement écarté de son testament.

La famille pleure le patriarche

Des membres de sa famille confirmé sa disparition sur les réseaux sociaux. "RIP (repose en paix) au roi qui a rendu tout ça possible!!! Je t'aime grand-père", a tweeté son petit-fils Randy Jackson, accompagné d'une photo de Joe Jackson.
 
Taj Jackson, autre petit-fils du patriarche de l'une des familles les plus célèbres des Etats-Unis, a assuré que son grand-père était "aimé par notre famille ENTIERE" et a critiqué des portraits de l'octogénaire dressés par des médias.