Un an après sa mort, Amy Winehouse reste sur son trône de reine de la soul

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 23/07/2012 à 11H35
Amy Winehouse, sur scène le 28 juin 2008 au festival de Glastonbury

Amy Winehouse, sur scène le 28 juin 2008 au festival de Glastonbury

© B.STANSALL/AFP

Il y a un an jour pour jour, Amy Winehouse décédait d’une overdose d’alcool. La chanteuse rejoignait ainsi le funeste « club des 27 », huit ans après le début d’une carrière fulgurante. Aujourd’hui l’esprit de la diva de la soul règne encore.

Une voix à la Ella Fitzgerald et un look unique, Amy Winehouse a, de son vivant déjà, marqué considérablement le monde de la soul : un premier album « Frank » réussi en 2003 et cinq Grammy Awards pour le célèbre « Back to Black » en 2008 dont ceux d’album de l’année et de meilleure chanson de l’année pour « Rehab ».

Mais le décès précoce de la star le 23 juillet 2011 n’a pas stoppé ce succès. Bien au contraire. Depuis sa disparition, "Back to Black", le second et ultime album d'Amy Winehouse, a  battu tous les records de ventes pour le 21e siècle. En décembre 2011, le premier album posthume de la chanteuse britannique sort dans les bacs. Une dizaine de chansons, dont les duos avec as sur « Like smoke » et Tony Benett sur « Body and Soul » ressuscitent la voix grave et emblématique de la reine de la soul.

Début 2012, un documentaire diffusé sur la BBC2 montre six chansons live lors d’un concert réalisé en Iralnde ainsi qu’un long entretien témoignant d’une époque où la star n’était pas encore une star abîmée par les excès de drogues et d’alcool.

 

Le dernier hommage date du mardi 26 juin 2012. Le père d’Amy, Mitch, publie une biographie de sa fille où il raconte l'histoire de la diva soul au parcours tumultueux et tourmenté, depuis son enfance jusqu'aux plus grands succès. Le papa y glisse des anecdotes personnelles sur la jeunesse de la star dans le nord de Londres et évoque notamment ses influences musicales.

Un livre dans lequel il confie ne s'être toujours pas habitué à son départ et croire que celle-ci est toujours présente près de lui, sous une forme spirituelle.

"Amy, ma fille", une biographie écrite par le père de la star

"Amy, ma fille", une biographie écrite par le père de la star

© Flammarion

https://videos.francetv.fr/video/NI_131255@Culture

Et la prochaine étape devrait être le retour d’Amy Winehouse sur scène… sous forme d’hologramme (comme Tupac au festival de Coachella cette année). « Le plus important pour Amy était la musique et je suis sûr que beaucoup de gens aimeraient l’entendre à nouveau chanter, a déclaré son père dans le quotidien The Sun. Tout dépend de ce que veulent les fans d’Amy pour garder sa mémoire vivante. Que ce soit sous forme de livre, un album ou un hologramme, ça sera fait. »

Revoir le reportage réalisé par France 3 juste après sa mort

https://videos.francetv.fr/video/NI_127067@Culture