Selah Sue, premier Jazz in Marciac pour la princesse de la soul

Mis à jour le 28/08/2018 à 14H42, publié le 11/08/2018 à 12H25
Après deux ans d'absence, Selah Sue revient, voix et charisme intactes.

Après deux ans d'absence, Selah Sue revient, voix et charisme intactes.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

Après deux ans de pause pour cause de maternité, Selah Sue revient sur scène et ses pas l’ont menée sur la scène du festival Jazz in Marciac. Une première pour la chanteuse belge qui a livré une version acoustique de ses titres devant un public conquis par sa voix et sa présence. Avant elle, c’est le bluesman français Charles Pasi qui a ouvert le bal au son de l’harmonica.

Un piano, un violoncelle et une voix : il n’en fallait pas plus pour envoûter les 7000 spectateurs de Jazz in Marciac. Avec ce concert acoustique, Selah Sue a prouvé qu’il n’y avait qu’un pas à faire pour passer de la soul au jazz et révéler la subtilité d'une voix mise au repos depuis deux ans.

Jeune maman

Après la tournée qui a suivi la sortie de son deuxième album "Reason" en 2015, la chanteuse belge a en effet donné naissance à un petit garçon, Seth, qui a bien occupé ses jours et ses nuits. Cet été, la jeune maman de 29 ans fait son retour sur scène avec ses anciennes chansons. Les rumeurs sur la préparation et la sortie d’un troisième album vont bon train mais pour l’heure, rien n’est officiel.

Reportage : France 3 Midi-Pyrénées - C. Sardain / J. Pigneux / J. Eon / M. Dailly

https://videos.francetv.fr/video/NI_1276191@Culture

Virtuose de l'harmonica

Pour Charles Pasi aussi, c’était une première. C’est lui qui a chauffé le public avec les notes virtuoses de son harmonica. Un instrument que le bluesman français a découvert quand il était collégien à Paris, grâce au titre "Mr. Tambourine Man" de Bob Dylan.  Formé à la Saint Louis Jazz School à Rome puis à l'école de jazz CIM et à l'école Atla pour les musiques actuelles à Paris, cet amoureux du blues a remporté aux Etats-Unis le Memphis World Blues Challenge avec son premier EP autoproduit "Mainly" Blues en 2008.

Dix ans et quatre albums plus tard (le dernier, "Bricks", est sorti en mars dernier), il a donc foulé la scène de Jazz in Marciac. Un moment particulier : "C’est un festival dont j’ai toujours entendu parler. Je savais que c’était un gros festival mais pas à ce point-là, C’est incroyable d’être là !" confiait celui qui va promener son blues jusqu’à La Réunion où il sera en concert en fin d’année.