Natalia M. King, du métro à Jazz sur Seine, parcours d'une blueswoman attachante

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/10/2016 à 15H37, publié le 17/10/2016 à 17H46
Natalia M. King revient avec un nouvel album, "Bluezin T'il Dawn".

Natalia M. King revient avec un nouvel album, "Bluezin T'il Dawn".

© France 3 Culturebox

Le 20 octobre, Natalia M. King se produisait sur la scène du Triton aux Lilas (93) dans le cadre du Festival Jazz sur Seine. L’occasion de découvrir le cinquième album de cette chanteuse et guitariste américaine installée en France depuis la fin des années 90 et qui fut repérée alors qu’elle chantait dans le métro parisien.

Natalia M. King est ce qu’on appelle un tempérament. Les voyages et un parcours chaotique ont sans doute forgé le caractère de cette femme née dans le quartier latino-américain de Brooklyn et qui a vécu plusieurs vies avant de débarquer en France dans les années 90 (voir l’interview réalisée par Annie Yanbékian en 2014, "La soul vibrante de Natalia M. King").

Deux ans après "Soulblazz", son quatrième album, elle revient avec un nouvel opus "Bluezzin T’ill Dawn", où elle aromatise son blues d’un peu de jazz. Interviewée par Alexis Delcourt de France 3, la chanteuse résume cela avec une très jolie formule : "En plus de cracher mon venin, je vais chuchoter mes peines."
 
Reportage : A. Delcourt / S. Pichavant / O. Pergament

https://videos.francetv.fr/video/NI_830095@Culture

Un nouvel album... et un bonus live pour Culturebox !

"Bluezzin T’il Dawn" est composé de 7 titres écrits et composés par Natalia M. King, auxquels il faut ajouter 2 reprises :  "Don’t explain" de Billie Holiday et une version revisitée de "Take five" du Dave Brubeck Quartet (un standard signé Paul Desmond). 

https://videos.francetv.fr/video/NI_830211@Culture

Nouvelle dimension

Ce nouvel album marque un tournant dans la carrière de Natalia. La chanteuse a changé de groupe ("une  décision très dure, mais fallait la prendre") et travaille avec de nouveaux musiciens : Fred Nardin au piano, Anders Ulrich à la contrebasse, Simon Bernier à la batterie, et César Poirier au saxophone. Autre nouveauté : Natalia est désormais suivie par un producteur et un tourneur. De quoi passer à la vitesse supérieure et donner encore davantage de visibilité à cette artiste touchante dont la voix dégage autant de force que de fragilité.  
Natalia M. King- pochette album Bluezzin T’il Dawn

© Challenge Records
"Bluezzin T’il Dawn" de Natalia M. King (Challenge Records)

Jazz sur Seine 2016

Jusqu’à ce samedi 22 octobre, la 5e édition du Festival Jazz sur Seine propose dans 25 clubs de Paris et d'Île-de-France  près de 150 concerts. Au total, ce sont plus de 400 musiciens qui sont à l’affiche, têtes d’affiche  ou valeurs montantes. Le 20 octobre, Natalia M. King s'est produite en concert sur la scène du Triton aux Lilas (Seine-Saint-Denis).