Mort du chanteur et guitariste Otis Rush, pionnier du Chicago blues

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/09/2018 à 16H33, publié le 30/09/2018 à 16H14
Détail de la pochette "Otis Rush : double trouble.Live Cambridge 1973".

Détail de la pochette "Otis Rush : double trouble.Live Cambridge 1973".

© Mis

Il était considéré comme l'un des plus grands interprètes de blues, avec un son si caractéristique qu'il influencera de nombreux musiciens : Otis Rush est décédé samedi 29 septembre à l'âge de 83 ans, a annoncé sa femme. Chanteur et guitariste de blues hors pair, son influence s'est également fait ressentir sur le rock'n'roll.

"M. Rush, un des acteurs du Chicago blues les plus importants de tous les temps, est mort à la suite de complications liées à une attaque survenue en 2003", a-t-elle écrit sur le site de l'artiste.

Du blues très électrique et animé

Otis Rush est né en 1935. Originaire du Mississippi, il a déménagé dans sa jeunesse à Chicago où il est devenu un des grands noms du blues aux côtés d'artiste comme Muddy Waters notamment. Signe particulier : Otis est gaucher, mais joue d’un instrument pour droitier sans en changer les cordes, ce qui contribue à un son particulier. Ajoutez un blues qui est bien plus électrique et plus animé que le traditionnel et un chant déclamatoire et théâtral, Otis Rush s'est forgé un style très personnel qui connaît le succès dès le milieu des années 1950 pendant une décennie, puis à nouveau à partir du milieu des années 1970. 
Son site internet le montre, guitare à la main, coiffé d'un Stetson, éternel chapeau des cow-boys américains.
Otis Rush était un "guitariste virevoltant, influencé par le jazz", précise le site.

Otis Rush influence le rock

Le magazine de référence Rolling Stone l'avait placé à la 53e place de leur classement des 100 plus grands guitaristes de l'histoire.
Plusieurs grands noms du rock, comme Eric Clapton, Stevie Ray Vaughan et Led Zeppelin, ont été inspirés par sa musique. Les Britanniques de Led Zeppelin avaient ainsi repris son morceau "I Can't Quit You Baby".