Les sons jazz de l'automne : 12 albums français à savourer

Par @annieyanbekian
Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 11/10/2018 à 01H14, publié le 09/10/2018 à 19H03
Andy Emler, Jacques Schwarz-Bart, Vincent Peirani, Éric Le lann & Paul Lay (en haut), Cecil Recchia, Stéphane Kerecki, Cécile McLorin Salvant, Samy Thiébault (en bas) parmi les albums jazz à écouter cet automne...

Andy Emler, Jacques Schwarz-Bart, Vincent Peirani, Éric Le lann & Paul Lay (en haut), Cecil Recchia, Stéphane Kerecki, Cécile McLorin Salvant, Samy Thiébault (en bas) parmi les albums jazz à écouter cet automne...

© Culturebox

Plusieurs dizaines d'albums estampillés jazz sont sortis depuis la rentrée. Voici notre sélection de douze disques enregistrés par des artistes français, en attendant une sélection plus internationale. On a opté pour un classement par ordre alphabétique des noms des artistes leaders des projets...

  • Jean-Pierre Como : "Infinite"
Le pianiste et compositeur Jean-Pierre Como, qui fut le cofondateur du mythique groupe Sixun, a réuni autour de lui trois formidables musiciens : le saxophoniste Christophe Panzani, le contrebassiste Bruno Schorp, le batteur Rémi Vignolo. Il a réalisé un superbe album né d'un souffle d'inspiration collective. Plutôt que de se présenter en studio avec des partitions et des arrangements clés en main, il a composé essentiellement en temps réel, au milieu des musiciens. Il en résulte une musique aérienne, délicate, chaleureuse, suprêmement élégante.
Jean-Pierre Como : le teaser de "Infinite" (album sorti le 7 septembre 2018 chez L'Âme Sœur / Socadisc) avec un extrait de "Remember" (Como)
> En concert le 16 octobre 2018 à Paris, au Sunside (festival Jazz sur Seine), les 19-20-21 octobre à Toulouse, le 12 novembre à Paris, au Studio de l'Ermitage (voir son agenda complet sur son site)

  • Andy Emler MegaOctet : "A Moment For..."
Le 8 septembre dernier au festival Jazz à la Villette, ils ont cassé la baraque. Avec leur énergie, leur virtuosité et leur mordant, les membres du MegaOctet d'Andy Emler ont présenté à la Cité de la Musique le nouvel album de la formation fondée il y a près de trente ans par le pianiste et compositeur. Ce dernier a pensé et écrit ce nouveau répertoire comme une invitation à se poser et s'interroger sur l'état plus qu'inquiétant du monde. La plupart des morceaux comportent des points de suspension comme pour interpeller et stimuler l'auditeur... Ébouriffant et salutaire.
Andy Emler MegaOctet : teaser de l'album "A moment for..." sorti le 5 octobre 2018 chez La Buissonne / Pias. Avec Andy Emler (piano, composition, direction), Philippe Sellam et Guillaume Orti (saxophones alto), Laurent Dehors (saxophone ténor), François Thuillier (tuba), Laurent Blondiau (trompette), François Verly (percussions, marimba), Éric Échampard (batterie), Claude Tchamitchian (contrebasse),
> En concert le 9 novembre 2018 au Triton, aux Lilas (l'agenda d'Andy Emler pour 2018)

  • Stéphane Kerecki : "French Touch"
Après son somptueux hommage aux musiques de la Nouvelle Vague en 2015, le contrebassiste Stéphane Kerecki célèbre cette fois la musique qui l'inspirait dans les années 90 parallèlement au jazz : l'électro. Des thèmes d'Air, Daft Punk et quelques autres sont littéralement recréés et "jazzifiés" par Stéphane Kerecki avec la complicité d'Émile Parisien (saxophone), Jozef Dumoulin (piano, Rhodes) et Fabrice Moreau (batterie). Un superbe disque dédié à son ami John Taylor, le pianiste anglais qui officiait notamment sur "Nouvelle Vague", emporté par une attaque durant l'été 2015.
Stéphane Kerecki présente son projet "French Touch", sorti le 14 septembre 2018 chez Incises / Outhere
> En concert le 16 octobre 2018 à Paris (show case au Duc des Lombards), les 17-18 janvier 2019 à Sceaux What, le 2 février à Radio France (Jazz sur le vif), le 7 février à Charleville Mézières, le 9 février à Marciac, à L'Astrada (son agenda)

  • Éric Le Lann et Paul Lay : "Thanks a Million"
Le trompettiste Éric Le Lann, 60 ans, et le pianiste Paul Lay, 34 ans, musiciens surdoués et couverts de distinctions, ont forgé leur complicité artistique au sein du quartet du premier. Les voici dans un tandem plein d'âme et de raffinement autour du répertoire de Louis Armstrong, la première grande source d'inspiration d'Éric Le Lann qui, enfant, a choisi d'étudier la trompette parce que c'était l'instrument de son héros. Le duo revisite des classiques dont Armstrong fut l'interprète de référence - et pas forcément le compositeur - tels que "Mack the Knife" et "St. James Infirmary" et complète ce très beau programme par deux compositions originales.
Éric Le Lann et Paul Lay jouent "Dinah" (Harry Akst / Sam M. Lewis / Joe Young) et présentent en voix off l'album "Thanks a Million" (sortie : 19 octobre 2018 chez Gazebo / L'Autre Distribution)
> En concert le 7 novembre 2018 à Paris (Bal Blomet), le 28 novembre à Marseille (Hôtel C2), le 8 mars 2019 à Rennes (Jazz à l'Étage), le 17 mars à Orthez, le 5 avril à Coutances (l'agenda d'Éric Le Lann et de Paul Lay)

  • Cécile McLorin Salvant : "The Window"
Nouveau bijou discographique pour la chanteuse Cécile McLorin Salvant, prix Django Reinhardt 2017. Son tout nouvel album, enregistré en studio à l'exception d'une poignée de chansons captées au Village Vanguard de New York, a été réalisé avec le fabuleux pianiste Sullivan Fortner. Vocaliste virtuose, la chanteuse et songwriter nous offre de nouvelles chansons (dont une en français) et continue d'explorer le vaste répertoire américain, à l'affût de petites perles oubliées. Elle offre enfin deux reprises magnifiques de "Visions" de Stevie Wonder et "The Peacocks", joyau du répertoire de la chanteuse anglaise Norma Winstone.
Cécile McLorin Salvant chante "Visions" (Stevie Wonder) sur scène en décembre 2017, avec Sullivan Fortner au piano. La chanson ouvre l'album "The Window" sorti le 28 septembre 2018 chez Mack Avenue / Pias
> En concert le 31 octobre à Bayonne (son agenda)

  • Fred Pallem et le Sacre du Tympan : "L'Odyssée"
Compositeur multi-instrumentiste, Fred Pallem possède l'art de faire voyager son auditeur dans le temps, du côté des années 70. Il y a trois ans, son hommage à François de Roubaix nous avait plongés dans une délicieuse mélancolie. Après avoir revisité les génériques des dessins animés de nos jeunes années dans "Cartoons" (2017), il s'est lancé dans l'écriture de nouvelles compositions pour la première fois depuis huit ans. Pour cette délicieuse "Odyssée", Pallem et son Sacre du Tympan invitent un quatuor à cordes et des guest-stars nommées Thomas de Pourquery (saxophone) et Théo Ceccaldi (violon). Et l'on se laisse embarquer sans résistance dans un voyage musico-spatio-temporel entre jazz, funk et pop.
Fred Pallem et Le Sacre du Tympan dans un extrait de "Astringent Mouse Trap" (Pallem), morceau d'ouverture de "L'Odyssée", album sorti le 5 octobre 2018 chez Train Fantôme / L'Autre Distribution
> En concert le 18 octobre au festival Nancy Jazz Pulsations (l'agenda de Fred Pallem)

  • Vincent Peirani : "Living Being II Night Walker"
Devenu en cinq ans un artiste incontournable de la scène jazz européenne, l'accordéoniste Vincent Peirani vient de sortir un deuxième album à la tête de son excellent quintet Living Being (où l'on retrouve notamment Émile Parisien au saxophone), enregistré pour le label allemand Act. Le cru 2018, "Night Walker", renferme huit compositions originales et quatre reprises (dont deux classiques de Led Zeppelin, un succès de Sonny Bono et une pièce de Purcell). Les morceaux sont somptueux, les arrangements hypnotiques. Vincent Peirani, implacable, nous emporte une nouvelle fois dans son monde lyrique, fantasmagorique, empreint d'émotion.
Un extrait de "Enzo", l'une des compositions de Vincent Peirani dans l'album "Living Being II Night Walker" sorti le 31 août 2018 chez Act. Avec Vincent Peirani (accordéon), Émile Parisien (saxophone), Tony Paeleman (Rhodes), Julien Herné (basse), Yoann Serra (batterie)
> En concert : 13 octobre 2018 à Nancy Jazz Pulsations, 17 octobre au Tourcoing Jazz Festival, 8 novembre à Paris (Café de la Danse), 12 novembre à D'Jazz Nevers (son agenda)

  • Edward Perraud "Espaces"
Edward Perraud, compositeur, batteur et percussionniste au charisme redoutable, s'est illustré ces dernières années au sein de formations jazz telles que Supersonic (avec Thomas de Pourquery), Das Kapital, mais aussi auprès du comédien Philippe Torreton pour un hommage à Allain Leprest. Le voici dans un projet en leader, "Espaces", à la tête d'un trio formé avec le pianiste Paul Lay et le contrebassiste Bruno Chevillon. Perraud nous convie à un voyage ambitieux et conceptuel autour des intervalles musicaux, du demi-ton à l'octave en passant par la tierce, la quinte... Beau et fascinant. 
Edward Perraud présente l'album "Espaces", sorti le 21 septembre 2018 chez Label Bleu / L'Autre Distribution. En studio avec le contrebassiste Bruno Chevillon et le pianiste Paul Lay
> En concert le lundi 15 octobre 2018 à Paris, au Studio de l'Ermitage (son agenda)

  • Cecil L. Recchia : "The Gumbo"
Trois ans après un premier album en hommage à Ahmad Jamal ("Songs of the Tree"), la chanteuse Cecil Recchia est de retour avec un nouveau disque qui célèbre la Nouvelle-Orléans, ses compositeurs, ses standards, ses rythmes. Avec élégance et naturel, entourée de musiciens impeccables, elle reprend des classiques de la ville-berceau du jazz et pose ses propres mots sur des thèmes des légendes Sidney Bechet et Jelly Roll Morton. Cecil Recchia a intitulé son disque "The Gumbo", du nom d'un célèbre plat de la Lousiane. Son album est bien savoureux.
Cecil L. Recchia : Jungle Blues" (musique de Jelly Roll Morton, paroles de Cecil Recchia), extrait de "The Gumbo" (album sorti le 7 septembre 2018 chez L'Inouïe Distribution). Avec Pablo Campos (piano), Raphaël Dever (contrebasse), Malo Mazurié (trompette), David Grebil (batterie)
> En concert le 9 octobre 2018 à Paris, au Sunside

  • Jacques Schwarz-Bart : "Hazzan"
Issu de deux cultures, juive et caribéenne, installé aux États-Unis, le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart s'est immergé dans la musique lithurgique juive afin de rendre un hommage musical à son père André, célèbre écrivain dont la famille a des origines polonaises. Il a choisi des morceaux traditionnels qu'il a complètement réarrangés en les mariant au jazz afro-américain et aux rythmes caribéens. Une union des plus heureuse, swingante et lumineuse, avec le concours du pianiste martiniquais Grégory Privat, du batteur guadeloupéen Arnaud Dolmen, du contrebassiste Stéphane Kerecki et le renfort, sur deux morceaux, du merveilleux vocaliste belge David Linx.
Jacques Schwarz-Bart : "Shabbat Menuka Hi" (traditionnel / Schwarz-Bart), extrait de "Hazzan", sorti le 21 septembre 2018 chez Enja / YellowBird. Avec Jacques Schwarz-Bart (saxophone), Grégory Privat (piano), Stéphane Kerecki (contrebasse), Arnaud Dolmen (batterie), David Linx (voix)
> En concert : 4 novembre 2018 à Paris, au Studio de l'Ermitage (festival Villes des Musiques du monde), 16 novembre à Ermont (Jazz au fil de l'Oise), 28 novembre à Metz, aux Trinitaires

  • Samy Thiébault : "Caribbean Stories"
Deux ans après "Rebirth", émouvant retour sur les traces de son histoire familiale, le saxophoniste Samy Thiébault repart en voyage et nous convie cette fois dans une réjouissante immersion caribéenne. Après des recherches personnelles sur les musiques de cette région, il y a voyagé puis il est revenu des rythmes et des rencontres musicales plein la tête. Il a composé plus de la moitié des morceaux de l'album. Pour enregistrer son disque, le voyageur s'est entouré d'un bel équipage avec entre autres le tromboniste Fidel Fourneyron, les guitaristes Hugo Lippi et Ralph Lavital ou le batteur Arnaud Dolmen. Dans le livret, il s'offre le luxe d'une présentation signée Christiane Taubira, ex-garde des Sceaux native de Cayenne et amoureuse du jazz. Un disque parfait pour aborder l'automne... et l'hiver.
Samy Thiébault : la vidéo officielle de présentation de "Caribbean Stories" (album sorti le 21 septembre 2018 chez Gaya Music / L'Autre Distribution). Dans cette vidéo : Samy Thiébault (saxophone ténor, flûte alto), Felipe Cabrera (contrebasse), Hugo Lippi et Ralph Lavital (guitares), Daniel Zimmerman (trombone), Inor Sotolongo (percussions), Arnaud Dolmen (batterie)
> En concert le 9 octobre à Toulouse (Jazz sur son 31), le 12 octobre à Vendenheim, le 16 octobre à Nancy Jazz Pulsations, le 15 novembre 2018 à Paris, au Café de la Danse (voir son agenda complet)

  • Jacques Vidal Quintet : "Hymn"
Quelle belle surprise que ce nouveau disque de Jacques Vidal uniquement constitué de compositions originales. Le contrebassiste, qui avait consacré ses précédents albums à la célébration de l'œuvre de Charles Mingus, rêvait de se remettre à composer. Un accident de vélo, une épaule démise, une période d'immobilité lui en ont donné l'opportunité. Il a écrit et arrangé les onze morceaux de "Hymn" et s'est entouré de formidables musiciens : Pierrick Pédron (saxophone), Daniel Zimmermann (trombone), Richard Turegano (piano) et Philippe Soirat (batterie). Un petit délice.
Jacques Vidal Quintet : la première minute de "Phrygian Mode" (Vidal), extrait de "Hymn", album sorti le 7 septembre 2018 chez Soupir Éditions / Socadisc
> En concert le lundi 10 décembre 2018 à Paris, au Pan Piper