Le premier disque de jazz est centenaire

Par @Culturebox
Publié le 25/03/2017 à 12H28
L'Original Dixieland Jazz Band 

L'Original Dixieland Jazz Band 

© Capture d'image France3/Culturebox

Il y a cent ans, l’Original Dixieland Jazz Band enregistrait le premier disque de jazz de l’histoire. Un événement qui marque le début d’une grande épopée pour cette musique d’origine afro-américaine.

Le 26 février 1917 est une date historique pour le jazz. Un quintet de musiciens originaires de La Nouvelle-Orléans grave deux titres sur un 78 tours : Dixieland Jass Band One-Step et Livery Stable Blues. Une première !  Les honneurs du vinyle étaient jusque-là réservés à l’opéra.

Reportage : L. Hakim / J.J. Buty / S. Langlais / E. Goldstein

https://videos.francetv.fr/video/NI_952323@Culture

Un énorme succès

Au début du 20e siècle, c’est le grand Caruso, la star des ténors napolitains qui a les faveurs des studios d’enregistrement. Mais un soir, l’Original Dixieland Jazz Band est repéré par des producteurs dans un restaurant de Manhattan. Quelques jours plus tard, les musiciens se retrouvent dans les studios pour graver le premier disque de jazz. Il fait un carton en se vendant à des centaines de milliers d’exemplaires. 

Cet orchestre, c’est un peu comme les punks ou l’arrivée des Beatles en 1964 aux Etats-Unis. C’est une révolution, les jeunes en étaient fous. Les vieux se demandaient ce qu’était ce foutoir.

Franck Bergerot
Rédacteur en chef Jazz Magazine


Un premier disque enregistré par des musiciens blancs !

Mais surprise !  Quand on regarde les images d’archives, on découvre que l’Original  Dixieland Jazz Band est un groupe de musiciens blancs. L'Amérique raciste de l'époque préfère ignorer les origines afro-américaines du jazz. 
 

Les maisons de disque de l’époque était tenues par des blancs. Et malheureusement, c’était un réflexe de se tourner vers des musiciens qui n’étaient pas des personnes de couleur.

David Koperhant
Journaliste TSF Jazz et Jazz News

 


Une gloire éphémère

Après le succès de ce premier disque, le groupe se présente comme les fondateurs du jazz.  Mais cette gloire sera de courte durée pour ces musiciens pas toujours considérés comme de grands jazzmen. Dès les années 20, c’est le déclin quand des pointures du jazz sortent eux aussi leurs disques. L’Original Dixieland Jazz Band aura tout de même eu le mérite d’ouvrir les portes des studios d’enregistrement au jazz.