Jazz à Vienne

du 29 juin au 13 juillet 2017

Le groupe électro pop Deluxe fait chavirer Jazz à Vienne

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/07/2017 à 19H25, publié le 12/07/2017 à 18H13
Liliboy, la voix de Deluxe depuis 2010

Liliboy, la voix de Deluxe depuis 2010

© Marion Tisserand

La pétillante Liliboy et ses joyeux compères moustachus ont fait un véritable show, hier soir le 11 juillet, à Jazz à Vienne. Un concert électro pop aux accents hip hop et jazz qui a conquis le public.

Pour son premier concert à Jazz à Vienne, Deluxe a fait un carton ! Le Théâtre antique, quasiment plein, a chanté et dansé au rythme des titres du groupe aixois. L’une des plus belles soirées de cette 37e édition.  

https://videos.francetv.fr/video/NI_1037611@Culture

Dès le premier titre "Tall Ground", le ton est donné. La truculente chanteuse Liliboy arrive en sautillant sur scène avec sa jupe moustache. Car l’emblème de Deluxe, c’est la moustache. Les cinq garçons du groupe la portent fièrement. Un côté vintage pour, disent-ils en rigolant, "plaire aux filles".
Liliboy avec sa délirante jupe moustache 

Liliboy avec sa délirante jupe moustache 

© Marion Tisserand
Mais la marque de fabrique de Deluxe, c’est avant tout le show. Et ceci, depuis les débuts du groupe dans les rues d’Aix-en-Provence, il y a une dizaine d’années. Les costumes sont scintillants, colorés, décalés, à l’image de la personnalité des membres de Deluxe, parfois déjantée mais toujours drôle.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1037943@Culture

 A Jazz à Vienne, le spectacle orchestré par une quinzaine de personnes, a réservé quelques surprises. Sur "Blocked", Pépé le saxophoniste, suspendu à un fil, s’est tout à coup envolé pour une puissante prestation vocale dans les airs. Quelques titres plus tard, Deluxe, survolté, reprend l’un de ses succès, "Superman plus de blabla". Des ballons géants envahissent la scène, avant de rejoindre les gradins du Théâtre antique.
Kaya (basse) est l'un des fondateurs du groupe avec Kilo (batterie) son ami d'enfance. 

Kaya (basse) est l'un des fondateurs du groupe avec Kilo (batterie) son ami d'enfance. 

© Marion Tisserand
Des effets, des exhibitions qui transportent le public dans l’univers musical du groupe. La foule se lève, entonne les refrains connus, se déhanche. Sur "My Game", nouvelle surprise. La sautillante Liliboy va chercher dans le public "un danseur ou une danseuse". Finalement, ça sera un homme (sans moustache !), qui pendant quelques minutes partagera la scène avec le groupe.
Pietre (guitare et piano) a rencontré Kaya et Kilo au collège. 

Pietre (guitare et piano) a rencontré Kaya et Kilo au collège. 

© Marion Tisserand
Ces moments de folie scénique ont été ponctués par de belles prestations musicales. A Jazz à Vienne, Deluxe est revenu à ses premiers amours. En effet, deux musiciens du groupe ont une formation de jazz. Pépé, le saxophoniste, et Kaya, le bassiste. Mais tous viennent du Conservatoire de musique d’Aix-en-Provence. D’ailleurs, le groupe, accompagné hier par la section cuivre du Conservatoire, a retrouvé sur la scène du Théâtre antique un de ses profs.
Pépé, le saxophoniste, en transe devant le public de Jazz à Vienne.

Pépé, le saxophoniste, en transe devant le public de Jazz à Vienne.

© Marion Tisserand
Les cinq musiciens et Liliboy ont occupé la scène pendant plus de deux heures. Au traditionnel rappel, infatigables, ils sont revenus avec trois titres, dont "Pony", la première chanson du groupe. Tout un symbole pour ces six copains qui, après avoir connu la rue et les bars d’Aix-en-Provence, jouent sur les plus grandes scènes françaises, ainsi qu’à l’étranger.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1037609@Culture


Après deux albums, un Olympia, un Zénith et des rencontres déterminantes avec Chinese Man, IAM et Matthieu Chedid, Deluxe est aujourd’hui entré dans la cour des grands. Tout en gardant son indépendance grâce à la création de son propre label.
 
Les prochaines dates de concerts de Deluxe.