Jazz à Vienne

du 29 juin au 13 juillet 2017

Jazz à Vienne : Caetano et Gil, retrouvailles intimistes au théâtre antique

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/07/2015 à 14H49, publié le 04/07/2015 à 13H29
Caetano et Gil, à Vienne le 3 juillet 2015

Caetano et Gil, à Vienne le 3 juillet 2015

© Jean-François Lixon

Caetano Veloso et Gilberto Gil, deux des figures incontournables de la musique brésilienne depuis les années 60, précédaient le Cubain Chucho Valdes sur la scène du festival Jazz à Vienne 2015. Ils ont proposé un spectacle intimiste reprenant bon nombre de leurs succès communs. Un peu trop intimiste sans doute car rapidement lassant malgré le plaisir évident des artistes à partager la scène.

Première tournée depuis 20 ans pour les deux compères (et beaux-frères) Caetano Veloso et Gilberto Gil, 73 ans chacun. Leur spectacle, intitulé en anglais "Two friends - One century of music" (Deux amis - Un siècle de musique) marque bien le long compagnonnage qui les unit. Sur la scène de Vienne (et tout au long de leur tournée mondiale) ils reprennent en pleine complicité des ballades qu'ils interprètent en commun depuis des décennies. Les deux musiciens occupent le centre de la scène, assis chacun sur une chaise et grattant leurs guitares sans aucun autre accompagnement. Il faudra attendre les trois ou quatre derniers morceaux pour sentir monter l'ambiance dans le public grâce à des chansons plus rythmées et ensoleillées. La torpeur caniculaire de la soirée viennoise et la douceur des mélodies interprétées par les voix magnifiques de ces deux artistes ont quelque peu endormi le public. Il reste cependant que les retrouvailles entre ces deux monstres sacrés a émerveillé les passionnés de musique brésilienne et donné l'envie de replonger dans leurs copieuses discographies.

https://videos.francetv.fr/video/NI_112353@Culture


Âge d'or
Caetano Veloso, Gilberto Gil... Pour tout amoureux de la musique brésilienne ces deux noms sonnent comme des réminiscences d'un âge d'or. Une époque commencée à la fin des années 50, et qui vit les rythmes venus de cet immense pays tropical supplanter ce que l'on appelait alors la "musique typique". Pour résumer, le portugais effaçait l'espagnol ! Surgirent à cette époque les incontournables auxquels appartiennent nos deux compères  et qui avaient pour noms Joao Gilberto, Dorival Caymmi, Gal Costa, Maria Bethania (la soeur de Caetano), Tom Ze ou Chico Buarque. Sans oublier Vinicius de Moraes, poète et diplomate.
Caetano Veloso fut l'un des principaux initiateurs de la fusion entre les rythmes typiquement brésiliens (y compris des rythmes oubliés et qu'il a ranimés) et des influences étrangères, américaine et anglaise, avec notamment le Rockn' Roll et les Beatles. Ce métissage n'a pas plu du tout à la gauche au pouvoir qui militait pour la pureté du style brésilien. Il fut alors ostracisé. Résolument positionné à gauche, Veloso avait déjà connu des déboires sous le pouvoir de la junte militaire, période pendant laquelle il fut même emprisonné, de même que Gilberto Gil. Caetano Veloso est aujourd'hui l'un des chanteurs les plus populaires du brésil.
Caetana Veloso à Vienne

Caetana Veloso à Vienne

© Jean-François Lixon
L'ancien ministre de la culture
Gilberto Gil est de retour sur scène après avoir été pendant 5 ans le ministre de la Culture de son pays, de 2003 à 2008 sous l'étiquette verte. Toujours résolument positionné à gauche, pionnier de la Bossa Nova, Gil ne se contente pas de chansons "tropicales" ou de ballades amoureuses. Il saupoudre son message de pensées progressistes, ce qui n'a pas toujours plu. Longtemps avant d'être ministre, il fut emprisonné sous la dictature, à l'image de son beau-frère et ami Caetano Veloso. Pour se rendre compte de l'importance du duo Gilberto Gil et Caetano Veloso dans leur pays, leur duo était aussi populaire que celui formé par Lennon et McCartney dans le monde anglophone. Très impliqués tous les deux dans la politique et les formations intéressées par l'avenir de la planète, Gilberto Gil est depuis 2001 Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Gilberto Gil à Vienne

Gilberto Gil à Vienne

© Jean-François Lixon

Jazz à Vienne 2015 se poursuit jusqu'au 11 juillet.