Jazz à Vienne

du 29 juin au 13 juillet 2017

Jazz à Vienne : Quincy Jones transmet sa flamme à quatre jeunes virtuoses

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/06/2015 à 12H21, publié le 04/07/2014 à 17H28
Quincy Jones à Jazz à Vienne

Quincy Jones à Jazz à Vienne

© Jean-François Lixon

Le 3 juillet, Jazz à Vienne invitait le spectacle New Generation by Quincy Jones. Le musicien, producteur et arrangeur prodige présentait quatre jeunes musiciens en qui il croit particulièrement : le pianiste cubain Alfredo Rodriguez, la chanteuse canadienne Nikki Yanofsky, le guitariste manouche Andreas Varady et le pianiste américain Justin Kauflin.

Quincy Jones continue sa mission de découvreur de talents. C'est lui, déjà, qui avait permis à un jeune pianiste noir de 12 ans de devenir l'immense Stevie Wonder. Celui qui fut l'arrangeur et le producteur des plus grands était au théâtre antique de Vienne le 3 juillet avec son spectacle New Generation, composé de quatre jeunes, et parfois très jeunes artistes : l'extraordinaire pianiste cubain Alfredo Rodriguez, la chanteuse canadienne de 20 ans Nikki Yanofsky, le guitariste de style manouche Andreas Varady, 16 ans, et le pianiste américain non-voyant Justin Kauflin.

Nikky Yanofsky chante "C'est si bon"

https://videos.francetv.fr/video/NI_149241@Culture

Retrouvailles
Hormis ce dernier, tous ont ensuite accompagné "The Amazing Keystone Big Band", formation française de très haute qualité (récompensée en janvier par l'Académie du Jazz), composée elle aussi de très jeunes musiciens. Ils avaient invité un complice de 87 ans, le grand vibraphoniste français Michel Hausser. L'occasion pour lui de retrouvailles avec M. Q., cinquante ans après leur dernière rencontre ! À la fin du concert consacré exclusivement à l'interprétation de ses morceaux, Quincy Jones est venu diriger le big band.
Quincy Jones et ses quatre protégés, de gauche à droite : Andreas Varadi, Nikki Yanofski, Alfredo Rodriguez et Justin Kauflin.

Quincy Jones et ses quatre protégés, de gauche à droite : Andreas Varadi, Nikki Yanofski, Alfredo Rodriguez et Justin Kauflin.

© Jean-François Lixon
Trompettiste puis arrangeur et producteur
Quincy Jones aura été l'un des acteurs majeurs de la musique américaine du XXe siècle et du début du XXIe. D'une famille pauvre, c'est à Seattle que le jeune trompettiste, cireur de chaussures pour survivre, fait la connaissance d'un certain Ray Charles. Ils forment alors un orchestre qui joue dans les clubs locaux.
M. Q. est vite remarqué et intègre les bigs bands avec Lionel Hampton, puis, comme trompettiste et directeur musical, de celui de Dizzy Gillespie. En parallèle, il écrit les arrangements des morceaux pour les plus grands artistes et chanteurs de l'époque. Il ne cessera de le faire toute sa vie. De Tommy Dorsey à Michael Jackson en passant par Ray Charles, Ella Fitzgerald et New Order, le nombre de ses arrangements et productions est impressionnant. 
Le vibraphoniste Michel Hausser avec "The Amazing Keystone Band"

Le vibraphoniste Michel Hausser avec "The Amazing Keystone Band"

© Jean-François Lixon
Stevie Wonder et Michael Jackson
Curieux, dynamique, polyvalent, Quincy Jones produit aussi des films, des émissions de télévision, compose des musiques pour le cinéma, dirige l'orchestre qui accompagne Miles Davis à Montreux en 1991, co-organise le concert d'investiture du président Clinton. Pour le grand public il restera celui qui a produit "Off the Wall", "Thriller" et "Bad" pour Michael Jackson, la meilleure période du Roi de la Pop. Quincy Jones a également pris position politiquement aux côtés de Martin Luther King et de Jesse Jackson.
Quincy Jones dirige l"Amazing Keystone Big Bang"

Quincy Jones dirige l"Amazing Keystone Big Bang"

© Jean-François Lixon
"The Amazing Keystone Big Band"
Cette formation française composée de dix-huit musiciens de très haut vol, bande d'amis et anciens condisciples du Conservatoire, a fait très forte impression au théâtre antique de Vienne. Après avoir sélectionné des morceaux dans les six décennies de carrière de Quincy Jones, le big band les a offerts au public viennois et à leur compositeur. Aussi précis et enthousiasmant que ses grands aînés américains, "The Amazing Keystone Big Band" bénéficie de très grands solistes au saxophone et à la trompette notamment. La fin du concert a vu Quincy Jones venir diriger la formation. Nous dirons qu'il s'est mis face à eux et les a accompagnés du geste, mais le charme et la magie étaient là. Bien plus d'ailleurs que lors des prestations des protégés de Quincy Jones. Tous excellents musiciens et pour plusieurs d'entre eux virtuoses, ils manquent encore de l'expérience qui donne une âme à une prestation. Mais faisons confiance au flair de Quincy Jones, et retenons leurs noms.
Nikki Yanofsky, Alfredo Rodriguez, Andreas Varady et Justin Kauflin

Nikki Yanofsky, Alfredo Rodriguez, Andreas Varady et Justin Kauflin

© Jean-François Lixon