Jazz à la Villette

du 31 août au 13 septembre 2017

L'hommage de deux jazzmen à Moondog, le Viking de la 6e avenue

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 24/08/2015 à 16H47, publié le 08/09/2014 à 18H46
Les saxophonistes Jon Irabagon et Sylvain Rifflet

Les saxophonistes Jon Irabagon et Sylvain Rifflet

© Bryan Murray

Sylvain Rifflet et Jon Irabagon, saxophonistes français et américain, ont conçu un hommage tout en musique et en images au compositeur Moondog, "Perpetual Motion". Créé en 2013, le spectacle a été immortalisé sur un disque (enrichi d'un DVD) qui sort ce mardi. Et ce soir, ils en donnent une représentation exceptionnelle à la Dynamo de Banlieues Bleues, dans le cadre de Jazz à La Villette.

"Perpetual Motion", le mouvement perpétuel. Une facette fondamentale de la musique de Moondog, de son vrai nom Louis Thomas Hardin, inclassable compositeur américain né dans le Kansas en 1916, et mort à Münster, en Allemagne, le 8 septembre 1999, il y a 15 ans.

Le "mouvement perpétuel", souligne Sylvain Rifflet dans la vidéo de présentation du projet, c'est la sensation d'effervescence que la vie urbaine new-yorkaise inspirait à Moondog durant la longue période - près de trois décennies - où, artiste frappé de cécité depuis l'âge de 16 ans, il a élu la rue pour quartier général et où il se produisait, vêtu d'une tenue (un poncho et un casque à cornes) qui lui a valu plusieurs surnoms dont celui de "Viking de la 6e avenue".
Teaser du projet "Perpetual Motion, a celebration of Moondog" (2013)
Son choix de vie hors norme n'a pas empêché Moondog (le nom d'artiste qu'il s'était choisi en 1947) de côtoyer les plus illustres musiciens de son temps : Leonard Bernstein, Arturo Toscanini côté classique, Charlie Parker ou Benny Goodman (entre autres) côté jazz. Il ne se privait pas de "jammer" avec eux à la sortie des clubs de jazz de New York.
Moondog à New York le 21 avril 1972

Moondog à New York le 21 avril 1972

© Landov / MaxPPP
Poète, chef d'orchestre, compositeur, pionnier de la musique minimaliste répétitive -selon Philip Glass-, Moondog a écrit énormément de musique. Adepte du contrepoint et d'une grande sophistication rythmique, il s'inspirait autant de la Renaissance que du jazz, un jazz lui-même influencé par les Indiens d'Amérique du nord et les sons des Caraïbes. Il a écrit quelque mille oeuvres, dont 81 symphonies et près de 300 madrigaux.

Pour réaliser leur hommage musical, Sylvain Rifflet et Jon Irabagon ont réuni un corpus d'une quinzaine de morceaux, tous signés de Moondog, à l'exception de deux titres écrits par le saxophoniste français. Dans les arrangements, ils ont injecté leurs propres influences musicales, instrumentales, contemporaines. Avec une évidence : la musique de Moondog, entraînante et envoûtante, demeure d'une étonnante modernité.

Leur spectacle multimédia combine musique, sons de la ville, projection d'images, et choeurs.
Jon Irabagon et Sylvain Rifflet

Jon Irabagon et Sylvain Rifflet

© Bryan Murray
"Perpetual Motion, a celebration of Moondog"
Mardi 9 septembre 2014 à Pantin, 20h30, dans le cadre de Jazz à La Villette (Under the Radar)
Une production de la Dynamo de Banlieues Bleues
9, rue Gabrielle-Josserand
93500 Pantin

L'équipe du disque (sortie : 9 septembre 2014 chez Jazz Village)
Sylvain Rifflet : saxophone ténor, clarinette, électronique
Jon Irabagon : saxophones alto et ténor
Joce Mienniel : flûtes, MS 20
Ève Risser : piano, clavecin électrique
Phil Gordiani : guitare
Choeurs : élèves du collège Jean-Vilar (La Courneuve), collège République, collège Pierre-Sémard et du conservatoire Jean-Ziener (Bobigny)

> À lire : une rencontre avec Sylvain Rifflet dans "Jazz Magazine/Jazzman" de septembre 2014