Avec Tiwaren, le chant des touaregs souffle à nouveau sur la France

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 07/10/2009 à 10H31
Avec Tiwaren, le chant des touaregs souffle à nouveau sur la France

Avec Tiwaren, le chant des touaregs souffle à nouveau sur la France

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_96369@Culture

Le blues sahélien existe bel et bien. Une musique portée par le groupe Tinariwen ("Ceux du désert") dont les membres sont issus de la communauté Touareg. A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Imidiwan" ("Compagnons"), le groupe entame une tournée à travers toute la France.

On présente souvent Tinariwen comme un groupe emblématique de la rébellion touareg qui a commencé au début des années 60. Et pour cause : trois de ses membres sont d'anciens combattants du mouvement touareg. C'est dans un camp en Lybie qu'ils vont vraiment se retrouver et prendre le temps de jouer et d'écrire leur musique. C'était au tout début des années 80. Le groupe avait un but : parler de la guerre et de la souffrance de leur peuple. Depuis la signature du Pacte national en 1992 à Tamanrasset, le message est davantage orienté vers la paix et les problèmes sociaux qui se posent. En 2000, Tinariwen a sorti son premier album, enregistré avec un groupe français, Lo'Jo. Mais c'est en 2004, avec le second album que sa carrière devient internationale, lui permettant de jouer avec les Stones, Santana, Taj Mahal, Robert Plant.
"Imidiwan" est leur quatrième opus. Avec lui, "ils ont voulu remettre du sable dans leur son" après ces années passées loin de chez eux. Certains titres ont été enregistrés en brousse, durant la nuit ou à l'aube, pour mieux saisir le chant du vent et du silence.