Avec « Repères », Michel Leeb rend hommage au jazz des années 60 à 80

Par @Culturebox
Publié le 03/03/2014 à 18H50
"Repères", le dernier album de Michel Leeb © France 2

Les titres qu’il propose sont dans toutes les têtes mais il sont orchestrés dans des tonalités pop-rock actuelles ce qui leur confère une allure tout à fait contemporaine. Un agréable moment en compagnie du "french crooner".

https://videos.francetv.fr/video/NI_146007@Culture

Le jazz accompagne Michel Leeb depuis son adolescence, depuis qu’à l’âge de douze ans, sa mère lui a offert l’album de Ray Charles "Dedicated to you".
Une découverte en entrainant une autre au point d’en devenir une passion, Michel Leeb découvre d’autres musiciens, d’autres groupes et fréquente les clubs parisiens.
Une passion qu’il vivra bientôt en professionnel. Au point qu’un soir, il aura le privilège d’écouter chez Eddie Barclay, l’importateur du jazz en France, Oscar Peterson. Rien que pour lui. Le pianiste jouera jusqu’à quatre heures du matin, pendant qu’Eddie Barclay et Darry Cowl, excellent pianiste de jazz, jouait au billard. Michel Lebb, lui, ne quittait pas des yeux le clavier pour tenter de comprendre le jeu de Peterson.
Plus tard, autre privilège, devenu directeur du festival de jazz de Nice, il fera venir les musiciens et les groupes qu’il aime dont l’orchestre de Count Basie. Timidement, Michel Leeb demandera aux musiciens s’il peut chanter quelque chose avec eux. Ce qui après une soirée d’exception donnera lieu à une tournée européenne.
la voix chaude du crooner © France 2
Avec "Repères", Michel Leeb rend hommage aux musiciens qui ont accompagné ses années de jeunesse. On retrouve ainsi des titres de Ray Charles, Sinatra ou même l’inattendu "Tout l’amour que j’ai pour toi" chanté pour la  première fois par Dalida que la mère de Michel Leeb adorait.
Michel Leeb sera en concert à Paris au Café de la Danse les 14 et 15 mars.