52e édition de Jazz à Juan : Keith Jarrett, Tom Jones et Kool and the Gang

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 10/07/2012 à 15H45
Le Keith Jarrett Trio sera sur la scène de Jazz à Juan le 20 juillet

Le Keith Jarrett Trio sera sur la scène de Jazz à Juan le 20 juillet

© F.Fernandes/NiceMatin/MAXPPP

Le saxophoniste Sonny Rollins, 81 ans, sera le parrain de la 52e édition de Jazz à Juan, du 12 au 22 juillet à Antibes/Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), dont la programmation conventionnelle et éclectique fera alterner nouvelles stars et légendes. Découvrez les rendez-vous à ne pas manquer.

Le coup de cœur : le mardi 17 juillet
Pratiquement l'un des derniers représentants encore actif d'une période du jazz qui appartient de plus en plus à l'histoire, Sonny Rollins, "colosse du saxophone", va retrouver la pinède Gould. Le « Jazz Héro » se produira pour la 11e fois sur la scène du festival : « Juan-les-Pins est un endroit remarquable où j’aime venir jouer le plus souvent possible. Le public est toujours sensible à mon répertoire. C’est sans doute le plus fidèle que je connais. Les gens d’ici apprécient ma musique. C’est un endroit où j’aime tester mes nouvelles compositions ».

Sonny Rollins en live lors d'une précédente édition de Jazz à Juan :

Les vendredi 13 et le dimanche 15 juillet
La chanteuse et pianiste Norah Jones, une des filles du légendaire sitariste indien Ravi Shankar, ouvrira la manifestation. Après avoir flirté un temps avec un jazz-folk, la jeune femme s'est orientée vers une musique plus teintée de country blues. Elle pourra croiser deux jours plus tard, sa demi-soeur Anoushka Shankar, qui se charge de perpétuer la tradition instrumentale familiale et qui partagera la scène avec Charlie Winston.

Le lundi 16 juillet
Le chanteur gallois Tom Jones, 71 ans, auteur du célébrissime tube « Sex bomb » se produira pour la première fois à Jazz à Juan lors d'une soirée très orientée soul, dont la première partie sera assurée par la jeune et puissante chanteuse américaine Robin McKelle.

Le soulman Tom Jones

Le soulman Tom Jones

© F.Dupuy/SIPA
Le mercredi 18 juillet
La guitare aura les honneurs d'une soirée exceptionnelle lors d'un "Juan Guitar Summit", qui réunira quelques-uns des meilleurs spécialistes de l'instrument - Mike Stern, Biréli Lagrène, Sylvain Luc, Philip Catherine et Richard Bonna (basse) - autour de la renaissance du groupe de jazz-rock Troc, emmené par le batteur André Ceccarelli.

Le vendredi 20 juillet
Le pianiste Keith Jarrett et son trio, avec Gary Peacock (contrebasse) et Jack DeJohnette (batterie), donneront à Juan leur unique concert de l'été en France et se présenteront pour la 13e année consécutive devant un public de fidèles.

Keith Jarrett Trio interprète "My funny valentine" en 1986 à Jazz à Juan :

Le samedi 21 juillet
Enfin, une soirée spéciale funk, r'n'b et disco réunira pour la première fois à Jazz à Juan deux groupes emblématiques du genre : Chic de Nile Rodgers, créateur du tube "Le Freak", et Kool and the Gang, créé en 1964 par les frères Robert et Ronald Bell.

Créé en 1960 afin de rendre hommage au célèbre musicien, antibois d'adoption, le festival Jazz à Juan a conservé son objectif d'ouverture : faire sortir la musique de la pinède Gould, mais aussi promouvoir la diversité des genres. Dès les années 60 donc, la barre est mise très haute avec Charles Mingus et Ray Charles qui deviendra un habitué. Ella Fitzgerald et John Coltrane font eux aussi étape à l'époque sous les pins centenaires face à la Méditerranée.

Une décennie plus tard, c'est l'époque du free jazz puis du jazz rock avant que le public de Juan ne découvre des phénomènes du piano comme Chick Corea, Michel Petrucciani et Keith Jarrett. D'autres pointures se produisent régulièrement dans ce petit coin de Côte d'Azur.