Aux Francofolies, Véronique Sanson remonte sur scène avec Stephen Stills et de nombreux artistes

Mis à jour le 11/07/2018 à 19H17, publié le 11/07/2018 à 18H48
Véronique Sanson au Printemps de Bourges, le 24 avril 2018

Véronique Sanson au Printemps de Bourges, le 24 avril 2018

© GUILLAUME SOUVANT / AFP

C'est "jour de fête" pour Véronique Sanson en ouverture des Francofolies de La Rochelle. Elle retrouvera sur scène son ancien époux Stephen Stills, leur fils Christopher, mais aussi ses amis Alain Souchon, Patrick Bruel, Jeanne Cherhal, Vianney et Tryo.

Réunir un tel plateau autour de la chanteuse de 69 ans constitue un bien joli coup pour les organisateurs du festival rochelais, dont la 34e édition se tiendra jusqu'au 15 juillet. "C'est Véronique Sanson qui en a eu l'idée", raconte Florence Jeux, la directrice générale et artistique. "Présente pour nos trente ans en 2015, elle avait exprimé le souhait de revenir pour faire quelque chose de spécial."
 
"Comme elle va sortir un album de duos à l'automne, on s'est dit qu'on monterait ce concert avec quelques-uns des invités", ajoute-t-elle, "ce sera un vrai évènement, assez inespéré même !" Les Francofolies signent en effet les retrouvailles scéniques des deux artistes, Stills et Sanson, qui formèrent un couple à la vie sulfureuse dans les années 1970, rythmée par la passion et les excès.

Sanson, Berger, Stills : une histoire tumultueuse

L'histoire est connue : en 1972, Sanson, qui travaille en studio avec son compagnon d'alors Michel Berger, part acheter un paquet de cigarettes. En réalité, elle plaque tout et ne reviendra pas. Elle a pris l'avion pour les Etats-Unis pour y rejoindre le guitariste-chanteur Stephen Stills. Avec le membre du groupe légendaire Crosby, Stills, Nash and Young, la chanteuse vit une histoire d'amour qui se concrétise par un mariage l'année suivante, la naissance de Christopher en 1974 et trois albums marquant sa période américaine : "Le maudit", "Vancouver", "Hollywood".
 
En 1980, après huit ans de passion, mêlant alcool, drogue et violences conjugales - Sanson avoua récemment avoir même pensé engager un tueur à gages pour éliminer Stills -, le couple divorce. Mais il continue bien après à batailler pour la garde du fils. Ce n'est qu'en 2008 qu'une réconciliation fut actée en public. Sanson avait rejoint Stills sur scène  lors du concert de l'Américain à l'Olympia à Paris. Elle avait assuré les chœurs sur "Love The One You're With". Et voilà dix ans plus tard que Stills s'apprête à rendre la pareille à Sanson aux "Francos".

"C'est la famille"

"Pour moi, Stephen Stills est l'un des meilleurs guitaristes du monde. Et puis on va chanter une chanson tous les trois, c'est la famille, c'est bien. Mon fils dit que c'est "la dynastie." Alors il ne faut pas exagérer, mais ça va être joli je pense", a déclaré la chanteuse à Europe 1. Le rendez-vous tant attendu est calé  ce 9 juillet entre les concerts de Raphaël et de Calogero. Une soirée qui n'affiche pourtant pas encore complet, contrairement aux suivantes.

Plus tôt dans l'après-midi, les festivaliers retrouveront la jeune sensation belge Angèle, la chanteuse malienne Fatoumata Diawara et le Toulousain à la voix singulière Foé. A la Sirène, en début de soirée, le hip hop était dans la place avec Roméo Elvis, Loud, Joey le Soldat, Sopico et Bagarre.