Francis Lai, le compositeur de la musique d'"Un homme et une femme" et de "Love Story" est mort

Mis à jour le 08/11/2018 à 09H29, publié le 07/11/2018 à 20H46
Francis Lai à la première de "Chacun sa vie" de Claude Lelouch en 2017

Francis Lai à la première de "Chacun sa vie" de Claude Lelouch en 2017

© GABRIEL BOUYS / AFP

Le compositeur et musicien français Francis Lai, spécialiste de musiques de films, de génériques et de chansons, est mort à l'âge de 86 ans. Il est notamment l'auteur de la musique des films "Un homme et une femme" et "Love Story", pour lequel il reçoit l'Oscar en 1970. Ce grand compositeur a écrit la musique de plus de 100 films et signé plus de 600 chansons.

Accordéoniste et adepte d'une musique populaire, Francis Lai originaire de Nice se fait d'abord connaître comme compositeur de chansons à succès.

Compositeur de chansons à succès

Il compose de nombreuses musiques pour Edith Piaf, Mireille Mathieu, Nicole Croisille, Dalida... Parmi ses grands succès,"A Bicyclette" qu'il compose en 1968, sur des paroles de Pierre Barouh, avec Yves Montand comme interprète. 
Compositeur attitré du réalisateur claude Lelouch, il signe également des musiques de film pour Terence Young, Jean Delannoy, René Clément, Christian-Jaque, Henri Verneuil...

Un Oscar pour "Love Story"

En 1966, il est nommé aux Oscar pour la musique du film "Un homme et une femme" mais c'est quatre ans plus tard qu'il obtient l'Oscar de la meilleure musique de film pour "Love Story".
Il a également composé en 1974 l'habillage musical de France 3, notamment le Cinéma de Minuit. Il s'y distingue par l'utilisation d'instruments de musique électroniques : ondes martenot, synthétiseur analogique, accordéon électronique, puis plus tard, par l'utilisation de synthétiseurs numériques.

La tristesse de Nicole Croisille

La chanteuse et comédienne Nicole Croisille, interprète de la célèbre chanson du film "Un Homme et une femme" composée par Francis Lai, décédé mercredi, estime "qu'un pan de notre vie, Lelouch et moi, se referme", a-t-elle confié à l'AFP. "Il y a eu en décembre 2016 le décès de Pierre Barouh (voix masculine de la chanson, NDLR) et maintenant, c'est au tour de Francis Lai", a ajouté, très émue, Nicole Croisille, jointe au téléphone après une représentation dans un théâtre parisien.

"Francis était un homme de coeur qui ne trichait pas. Ses compositions n'étaient jamais simplistes, mais toujours tendres et émouvantes comme le thème de +Un Homme et une femme+. Certaines musiques sont immortelles quand elles font partie de la vie des gens. C'est le cas avec cette chanson", a dit encore la comédienne.
Il y a quinze jours à peine, Nicole Croisille a travaillé avec Francis Lai pour de nouveaux enregistrements destinés à la suite de "Un Homme et une femme" que Claude Lelouch tourne actuellement. "On a compris que Francis allait partir assez vite. Je l'ai trouvé très fatigué. L'oreille était toujours là et il n'y a pas eu de soucis, mais son corps ne suivait pas", a raconté Nicole Croisille. "On a eu la chance que Francis tienne le coup presque jusqu'au bout. Avec Calogero pour remplacer Pierre Barouh, on a enregistré notre duo en sa présence", a-t-elle poursuivi.

"Calogero doit encore enregistrer un dernier morceau. Il s'appuyait sur Francis Lai qui était très heureux de cette sorte de filiation artistique entre deux enfants d'immigrés italiens, comme un père et un fils. Calogero pourra terminer: il sait ce que Francis voulait entendre", a ajouté Nicole Croisille.

Un hommage à Nice

"C'est avec une immense peine que j'apprends le décès de Francis Lai, ce grand compositeur niçois", a déclaré Christian Estrosi le maire de Nice, précisant que la Ville allait lui rendre hommage : "Je proposerai prochainement à sa famille de donner son nom à un lieu emblématique de notre cité", a-t-il précisé. 

"Avec seulement quelques notes, Francis Lai avait ce don de rendre de grands films plus beaux, plus bouleversants encore. À l'heure de le voir partir, ses immortelles bandes originales résonnent dans nos coeurs", a salué sur Twitter le ministre de la Culture Franck Riester.
"Il n'écrira plus de partitions. Ses mélodies avaient un charme fou; et lui donc!" a regretté de son côté l'ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob.

"Son talent romanesque de la mélodie, sa timidité, son bon sourire et sa très profonde et réelle humanité", a salué de son côté Pierre Lescure, actuel président du festival.

"Je suis très triste et je pense tres fort à sa femme et ses enfants. Ses envolées de violons et ses +Chabadabada+ vont me manquer mais résonneront éternellement comme une +Love Story+ internationale", a réagi auprès de l'AFP Mireille Mathieu, à qui il a écrit une quarantaine de chansons.