"Sorry" : Tracy Chapman assigne en justice Nicki Minaj pour plagiat d'une de ses chansons

Publié le 25/10/2018 à 09H42
Nicki Minaj, pochette "Queen" et Tracy Chapman, 2007

Nicki Minaj, pochette "Queen" et Tracy Chapman, 2007

© Bryan Bedder / Getty Images North America / AFP

La chanteuse folk Tracy Chapman a assigné en justice la rappeuse Nicki Minaj, qu'elle accuse d'avoir utilisé les paroles et la mélodie d'une de ses chansons sans son autorisation sur son titre "Sorry".

Selon Tracy Chapman, "Sorry" a été en partie plagiée sur son tube "Baby I Can Hold You", sorti en 1988. Selon la plainte de Tracy Chapman, les agents de Nicki Minaj ont bien effectué à partir de juin 2018 de "multiples demandes" auprès d'elle pour tenter d'obtenir l'autorisation de reprendre des éléments de sa chanson.
Mais "Sorry" avait déjà été enregistrée, accuse la chanteuse, qui dit avoir systématiquement refusé d'accorder les droits à Nicki Minaj. La rappeuse, dont le vrai nom est Onika Tanya Maraj, a finalement renoncé à inclure "Sorry" dans son album "Queen" sorti en août. Mais elle aurait malgré tout donné une copie de la chanson à Funkmaster Flex, un DJ réputé travaillant pour une station de radio new-yorkaise, HOT 97.

"Réparer le mépris affiché"

Le DJ --Aston George Taylor Jr pour l'état civil-- aurait diffusé le titre sur les réseaux sociaux puis sur les ondes de sa radio et "peut-être via d'autres moyens", affirme la plainte. En juillet, dans un tweet effacé depuis lors, Nicki Minaj avait écrit qu'une chanson figurant sur son album "Queen" reprenait l'une "des plus grandes rappeuses de tous les temps" mais qu'elle ignorait totalement "qu'elle samplait la légendaire #TracyChapman".

Extrêmement discrète, la chanteuse folk est elle-même virtuellement absente des réseaux sociaux et plus généralement de la sphère publique. Une action en justice s'impose afin de "réparer le mépris affiché par Maraj pour les droits artistiques de Chapman, délibérément enfreints, et pour faire en sorte qu'un tel comportement répréhensible ne se reproduise pas", selon le texte de la plainte, déposée lundi auprès d'un tribunal fédéral de Los Angeles. "Baby I Can Hold You" figurait sur le premier album de Tracy Chapman, un succès qui lui avait valu un Grammy Award.