Mort de George Jones, légende de la country

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/04/2013 à 11H37, publié le 27/04/2013 à 11H18
George Jones le 11 février 2012 à Los Angeles

George Jones le 11 février 2012 à Los Angeles

© Toby Canham / Getty Images / AFP

Le musicien George Jones, légende de la country américaine, souvent comparé à Franck Sinatra pour la qualité de sa voix et son très beau timbre, s'est éteint vendredi dans le Tennessee à 81 ans, a fait savoir son agent.

George Jones avait été hospitalisé il y a une semaine à Nashville, temple de la musique country, affaibli par de la fièvre et des problèmes de pression artérielle.

George Jones était né le 12 septembre 1931 à Saratoga, Texas. La carrière bien remplie de cet artiste, connu notamment pour le tube "He stopped loving her today" (1980), s'est étirée de la moitié du 20e siècle aux années 2000. Pour cette année, il avait prévu une tournée d'adieux, qui devait se terminer par un concert géant en novembre à Nashville aux côtés d'autres artistes country légendaires.
George Jones chante "He stopped loving her today" (Ronnie Prophet Show)
Plusieurs de ses titres, à commencer par "White Lightning" en 1959, ont atteint la première place des charts de la country. Il avait par ailleurs épousé en 1969 une star du genre, Tammy Wynette (1942-1998), chanteuse de "Stand by your man", dont il divorça en 1975.
George Jones interprète White Lightning", tube de 1959...
Les problèmes d'alcool et de drogue ont émaillé la vie de ce natif du Texas, qui avait reçu en 2008 la médaille honorifique du Kennedy Center pour sa carrière, remise par George W. Bush.

La disparition de cette voix "riche et profonde", selon le "Washington Post", a particulièrement ému l'univers de la country américaine. L'une de ses plus célèbres représentantes, Dolly Parton, a réagi en disant que Jones était son "chanteur favori de tous les temps" et qu'elle avait "le coeur complètement brisé". D'autres artistes de country ont exprimé leur émotion dans un second article du "Washington Post", comme Garth Brooks, pour lequel George Jones "a sa place dans tout coeur qui ait jamais aimé n'importe quel genre de musique".