Le swing joyeux de Beauty & The Beast

Par Eric Cornet @Culturebox
Mis à jour le 06/03/2018 à 18H13, publié le 05/03/2018 à 17H42
Beauty and the Beast : Roxane Arnal et Michel Ghuzel 

Beauty and the Beast : Roxane Arnal et Michel Ghuzel 

© Eric Cornet/Culturebox

Country, folk, jazz, blues, blue grass, western… Guitares, mandoline, contre-basse, harmonica, percussions à foison. C’est l’univers délicieusement vintage de Roxane Arnal ("Beauty", 22 ans) et Michel Ghuzel ("The Beast", 36 ans… de plus). Ils ont sorti leur premier album au printemps dernier : "Something New". Rencontre.

Reportage : E.Cornet, Y.Bodin, L.Calvy, S.Lacombe

https://videos.francetv.fr/video/NI_1196519@Culture


Mardi 28 février. Proche banlieue parisienne. Pour les besoins du reportage, Roxane et Michel jouent pour la 3e fois "J'me casse", l’un des 11 morceaux de leur (superbe) premier album. Nous sommes dans l’atelier de Michel, là où il bidouille, invente, customise les instruments "pour donner l’impression qu’on est plusieurs sur scène". La température est glaciale. Pas idéal pour jouer de la guitare, surtout avec la dextérité qu’exige leur style. Entre les prises, un petit radiateur permet d’empêcher la congélation des doigts. Mais qu’importe. Emmitouflé dans des manteaux, le duo joue, sourire aux lèvres, yeux rieurs et regards complices, avec un plaisir capté par la caméra.
Roxane Arnal

Roxane Arnal

© E.Cornet

S’amuser, encore et toujours

Un court résumé de l’état d’esprit qui anime Beauty & The Beast. S’amuser, encore et toujours. Et quand le talent est là… Leur musique est un délicieux mélange de leurs influences profondes : très "blues" pour Roxane (qui, à 15 ans, repiquait les solos d’Hendrix et de Clapton), plus éclectiques pour Michel, musicien aguerri formé à la bossa nova au Brésil, puis marqué au fer rouge par la folk song américaine, la country, le swing…
Beauty © E.Cornet

Une veine vintage séduisante

Un répertoire de reprises au départ, puis très vite, les compositions sont arrivées. Ecrites à quatre mains, toujours (un titre, "Chanson lunatique", est même né… par texto, ligne par ligne). Mélange de français et d’anglais, de fantaisies et de morceaux plus graves, dans une veine vintage où les cordes sont reines. Leur premier album, sorti en juin, étonnement maîtrisé, devrait en appeler d’autres, puisqu’ils ont déjà écrit une dizaine de chansons supplémentaires. Une vraie belle découverte.

Roxane Arnal est également comédienne. Elle sera notamment à l’affiche de deux films dans les salles le 28 mars : Le collier rouge (réal. Jean Becker) (avec F. Cluzet) et Madame Hyde (réal. S. Bozon) (avec I. Huppert).