Embarquement pour un voyage folk avec le 1er album solo de Vince Lahay

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/12/2017 à 17H11, publié le 15/12/2017 à 09H48
La belle surprise folk de l'hiver nous est offerte par Vince Lahay avec son permier album solo "Birds on the Grave"

La belle surprise folk de l'hiver nous est offerte par Vince Lahay avec son permier album solo "Birds on the Grave"

© DR / Vince Lahay

C’est une belle et douce folk que Vince Lahay nous livre avec son album "Birds on the Grave". Un premier opus solo tout en douceur et en délicatesse qui s’écoute à l’infini, au gré des kilomètre s ou un dimanche de neige. Douze titres en anglais à découvrir en écoute dès ce 15 décembre et en concert dans plusieurs villes de France.

Après avoir créé le groupe "Vince & The Frogs" et parcouru la France avec une centaine de concerts entre 2015 et 2017, le guitariste et chanteur Vince Lahay fait cavalier seul. Son premier album entièrement auto-produit "Birds on the Grave" sort aujourd'hui. Un album aux sonorités folk où la voix et la guitare nous invitent à un voyage à l'autre bout du monde.
Vince Lahay Portrait © DR / Vince Lahay

Récit autobiographique 

Pour composer "Birds on the Grave" Vince Lahay s'est retiré dans sa région d'origine, en centre Bretagne. Une guitare, une table de mixage, du papier et des crayons, Vince Lahay s'installe dans la petite cabane en bois construite par son père. Un retour puissant vers l'intime, les souvenirs et le chagrin ("Father", "Yours to the Keep", "Ashes"). 

La solitude des grands espaces

Rover, Piers Faccini, Bon Iver ou encore François & The Atlas, Vince Lahay puise ses influences dans la folk élégante et mélancolique des plus grands. Les voyages et la nature aussi l’inspirent dans l’écriture et la composition. A la guitare sèche, il ajoute la contrebasse de Dylan James, la batterie de Tristan Le Breton et la guitare électrique de Martin Chapron. 
Parfaitement équilibrés, les douze morceaux en anglais de "Birds in the Grave" s’écoutent comme un récit initiatique. On s’évade dans les grands espaces, comme dans le  film de Sean Penn "Into the wild". La musique de Vince Lahay est profonde et s’imprime longuement dans l’oreille. Si par moment la voix cristalline s’envole sur des accords mineurs, elle sait aussi se faire puissante et intérieure.

Vince Lahay est désormais accompagné par le label Strasbourgeois Bloody Mary Records
Vince Lahay et les musiciens qui l'accompagnent 

Vince Lahay et les musiciens qui l'accompagnent 

© DR / Vince Lahay

Vince Lahay part sur la route pour présenter son album en live.
-15 décembre Release party au Le Thy'roir à Ploêrmel (56) + Moger
- 21 décembre en direct live dans Clive (en duo) sur radio C lab Rennes
- 22 décembre live en duo au Bar Le Korong à Glomel (22) + jack & Mo
- 30 décembre interview et live en solo sur France Bleu Breizh Izel

Birds on the grave Vince Lahay © DR / Vince Lahay