DVD "Dessins de mode" : Loïc Prigent plonge dans les créations de Lagerfeld, YSL, Dior

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Mis à jour le 07/12/2018 à 17H33, publié le 07/12/2018 à 17H24
Yves Saint Laurent, collection haute couture automne-hiver 1976  

Yves Saint Laurent, collection haute couture automne-hiver 1976  

© Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, Paris pour le croquis Yves Saint Laurent

Avis aux fashion addicts, voici un coffret DVD consacré à 3 icônes de mode. Le journaliste et documentariste spécialisé dans la mode Loïc Prigent nous fait entrer dans l'intimité de Karl Lagerfeld, Yves Saint Laurent et Christian Dior à travers leurs dessins de mode. 3 documentaires de 52 minutes pour comprendre que chacun avait une manière bien à lui de penser la mode. Passionnant et émouvant.


Bande annonce du coffret Dessins de mode, 3 films de Loïc Prigent

Karl Lagerfeld se dessine

La vocation de Karl Lagerfeld remonte à 1949 lorsqu'il accompagne sa mère à son premier défilé de mode, celui de Christian Dior. Passionné de dessin, il se met alors à croquer des modèles. Loïc Prigent a réalisé un reportage dont l'originalité tient au fait qu'il est uniquement basé sur ses dessins. Ici pas de visite des ateliers, pas de podiums, pas d'interviews de mannequins, la scène se tient dans le bureau du couturier armé d'un feutre noir et d'un bloc de feuilles blanches.

Pendant 52 minutes, le journaliste répète inlassablement la même question : "Est-ce que vous pouvez me dessiner ... ?", se rapportant à chaque fois à un moment différent de sa vie. Et derrière son bureau, Karl Lagerfeld s'exécute tout en commentant abondamment avec des anecdotes le dessin qu'il réalise. Avec sa mémoire photographique, son sens du trait et de la caricature, il crayonne sa vie : sa maison de famille, son père, sa mère, le manteau avec lequel il a gagné le concours de la laine à Paris, sa propre silhouette jeune, son travail chez Jean Patou, le logo des initiales Fendi, l'homme de sa vie Jacques de Bascher, sa tenue pour un bal vénitien costumé en 1978, son arrivée chez Chanel en 1982, ses muses, ses collaborations et bien sûr sa chatte Choupette... Mais à la question "Vous pourriez me dessiner l'endroit où vous souhaiteriez être enterré ?", Karl Lagerfeld plie la feuille blanche en deux et la jette au sol où elle rejoint les autres. "Ah mais quelle horreur, brûlé, jeté, j'ai horreur de l'idée d'encombrer les gens avec les restes". 

Un documentaire émouvant qui fait le point sur le personnage : son style, sa mode, son image, sans oublier sa capacité à se fondre dans l'esprit des grandes maisons pour lesquelles il a exercé son art (Fendi, Chanel et également la maison qui porte son nom). Passionnant et drôle.
Le couturier Karl Lagerfeld

Le couturier Karl Lagerfeld

Si la rencontre avec Karl Lagerfeld a été réalisée en face à face, ce fut bien entendu impossible avec les couturiers Yves Saint Laurent et Christian Dior aujourdhui décédés. Donc c'est au travers des archives et de multiples rencontres avec les proches des couturiers que les deux documentaires ont été réalisés. 

Les dessins d’Yves Saint Laurent

Yves Saint Laurent a réalisé des centaines de milliers de dessins et croquis tout au long de sa vie, qui sont conservés aujourd'hui au sein des archives de la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. Loïc Prigent ouvre les portes de ce trésor caché du public (que personne n'a jamais vu). La Fondation, qui à ce jour n'a pas fini d'inventorier tous ses richesses, nous fait découvrir une nouvelle facette du couturier à travers les souvenirs de Pierre Bergé, mais aussi d’historiens comme Olivier Saillard et d’anciens collaborateurs des ateliers de la maison.

De 1962 à 2002, le couturier a réalisé deux collections pour sa marque chaque année, voici l'occasion de découvrir les plus emblématiques parmi les 100.000 dessins des plus belles robes du monde : figurines qu'il découpait enfant et rhabillait avec ses propres modèles de papier quand il était adolescent, cahier d'illustrations et de poèmes de 1950, premiers dessins de robes en 1962, la collection scandale de 1971, croquis simplement esquissés, gouaches pour le music-hall et le théâtre mais aussi les croquis de la Vilaine Lulu, la bande dessinée d'YSL... Ces trésors s'animent sous nos yeux. Le trait est précieux, précis et sans équivoque comme le souligne Pierre Bergé dans ce documentaire : "Quand il dessinait une robe on sait, rien qu'en regardant le dessin, si c'est du velours ou de la soie". Emouvant. 
Le couturier Yves Saint Laurent

Le couturier Yves Saint Laurent

© Getty Images

Les dessins de Christian Dior

Cette biographie de Christian Dior raconte l’homme et le créateur à l’aide de ses dessins. Ces derniers sont pour l'occasion animés (et c'est très drôle de voir une robe prendre vie et sortir du dessin) et habillés avec les archives audio de l’époque, pour replacer le téléspectateur dans le contexte social et mondain des années 1950. Une décennie de 1947 à 1957 est ainsi passée au crible jusqu'à la mort du couturier, épuisé par la pression créative.

Loïc Prigent est parti enquêter dans un endroit tenu secret à Paris où sont conservés les milliers de dessins de cette maison de luxe. Face à lui d’anciens collaborateurs, des couturières, des historiens de la mode et des amis du couturier... Ces derniers, installés derrière une table, consultent ces archives rares, ces bouts de papier, et se remémorent le contexte dans lequel ces dessins ont existé. Pour certains c'est l'extase devant la collection New Look qui au sortir de la guerre va révolutionner l'histoire de la mode avec son abondance de tissus alors que les restrictions sont encore dans tous les esprits, tandis que d'autres s'étonnent que le dessin du célèbre tailleur Bar ait disparu ! Intéressant.
Portrait de Christian Dior 

Portrait de Christian Dior 

© Getty Images
Coffret DVD "Dessins de mode" par Loïc Prigent : Karl Lagerfeld, Christian Dior, Yves Saint Laurent. Arte Editions. 30 euros