Des adresses parisiennes pour un shopping de Noël made in France

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Mis à jour le 07/12/2018 à 15H34, publié le 01/12/2018 à 12H14
Bague Garnazelle, marinière Le Minor, sac à main imprimé biche maison Ravn et ceinture-sac maison Vaincourt (de gauche à droite) 

Bague Garnazelle, marinière Le Minor, sac à main imprimé biche maison Ravn et ceinture-sac maison Vaincourt (de gauche à droite) 

© Courtesy of Garnazelle, Le Minor, Ravn, Vaincourt

2/3 des français se disent prêts à acheter des produits made in France dans un souci de consommer local afin de préserver l’environnement et l’emploi. Quant aux touristes, ils plébiscitent le charme de nos savoir-faire. Voici une sélection de créateurs passionnés qui portent souvent, en eux, une histoire familiale forte, pour un shopping de Noël parisien ayant du sens. Suivez le guide.

  • Le respect de l’environnement avec Le Flageolet et Le Minor 

Parce qu'ils ne trouvaient pas le modèle de leur choix, Jérôme Permingeat et Sylvain Flet ont lancé la marque Le Flageolet : des nœuds papillon colorés, décontractés et élégants, en tweed ou en velours, à nouer à l'ancienne, et réversible, fabriqués à la main en France. "Nous voulons participer à un made in France synonyme d'emplois locaux et d'une confection respectueuse de l'environnement. Ainsi, nous pouvons proposer des accessoires durables qui accompagneront les hommes élégants dans toutes les étapes de leur vie quotidienne et qu'ils pourront transmettre à la génération future" expliquent-ils.

Les noeuds papillons Le Flageolet

Les noeuds papillons Le Flageolet

© Courtesy of Le Flageolet

En voulant élargir leur gamme à des bonnets, ils découvrent Le Minor et rachètent, en 2018, l'entreprise célèbre pour ses vêtements marins dont la Marinière. La marque a été créé par Anne-Marie Le Minor en 1936 dans le Finistère. Parce qu'ils sont 100 % bretons, les produits de la mer ne sont travaillés qu'avec des matières premières françaises. Le coton est filé, teint, tricoté et assemblé en France pour des produits authentiques révélant un travail artisanal minutieux. Ces véritables chandails sont réalisés en pure laine, une maille au point resserré, ce qui la rend quasiment imperméable. Les collections s'adressent aux hommes, aux femmes et aux enfants (5, rue du Sabot).

Marinière Le Minor

Marinière Le Minor

© Courtesy of Le Minor
  • La passion du cuir avec la maison Vaincourt

La Maison Vaincourt soutient au sein de son atelier situé près de Limoges dans le Limousin une fabrication 100% française dans le respect des traditions avec des peaux scrupuleusement sélectionnées et des doublures au tannage exclusivement végétal. Depuis 2011, Elisabeth Schmitt réinvente la ceinture avec Thibault, un artisan issu du compagnonnage qui dirige l'atelier. Les finitions, comme le cirage à la cire d’abeille ou le lustrage des tranches, sont réalisées à la main. En cuirs lisses ou grainés de vachette, nubuck, crocodile, poulain, zèbre, ces ceintures féminines et masculines se déclinent en une vingtaine de couleurs. Presque toutes les créations sont réglables et disponibles en semi-mesure pour associer à sa guise la couleur du cuir au fil de sellerie. La maison propose aussi sacs, pochettes, étuis et, bracelets en cuirs (16, rue de La Sourdière).
Ceinture Maison Vaincourt

Ceinture Maison Vaincourt

© Courtesy of Maison Vaincourt
  • Des sacs exclusifs avec la maison Létrange 

En 1838, Auguste Lespiaut s’installe comme Sellier aux Écuries du Palais du Louvre. En 1865, son gendre Armand Létrange lui succède et fabrique sacs à mains et accessoires pour gentilshommes, chasseurs, militaires mais aussi cyclistes ou photographes. Elle comptera Jules Verne et le commandant Jean Baptiste Charcot comme clients. Après la seconde guerre mondiale, la marque se diversifie dans le textile. En 2014, Sébastien Létrange (la septième génération) se passionne pour son histoire familiale. Pour lui, Létrange doit renaître en s’enracinant sur le territoire du sac et de la maroquinerie. Avec son directeur artistique Mathias Jaquemet, ils proposent une maroquinerie moderne à la forte personnalité. Pour le lancement de la boutique, des exclusivités baptisées Edition 332 réalisées en full black : cuir brodé de perles et strass, poignée en ruthénium ou matelassage parsemé de pampilles (332, rue Saint Honoré).
Modèle EGO 332 de la maison Létrange 

Modèle EGO 332 de la maison Létrange 

© Courtesy of Maison Létrange
  • Des tissus précieux et des cuirs rares avec la maison Ravn

La créatrice d'origine norvégienne Claudia Ravnbo a beaucoup voyagé. Après un cursus en Film/Photographie et Communication à Londres, puis la Glasgow School of Art en Ecosse, elle travaille en tant qu’artiste/peintre, puis architecte d’intérieur/décoratrice avant, en 2015, de se lancer dans les sacs à main. Lors d'un voyage, elle visite une petite broderie et y trouve un petit tissu magnifique qu'elle imagine "sublissime sur un petit sac !". La Maison Ravn Paris est née. Installée aujourd'hui à Paris, elle ramène de ses voyages des tissus rares et anciens, qui servent de doublures aux sacs qu'elle conçoit. Pour certains types de tissus, ses fournisseurs se trouvent au Japon, en Turquie, en Chine, en Angleterre et en Norvège. L’atelier à Avignon est le lieu de conception et de création. L’atelier parisien, celui d’assemblage et de finition. Pour ses créations uniques, elle assemble les tissus les plus précieux au cuir les plus rares (croco, python, autruche, galuchat) (L’éclaireur au 10, rue Hérold et L’atelier au 31, avenue Georges Mandel).

Modèle Ravn

Modèle Ravn

© Courtesy of Ravn
  • Bestiaire et belles pierres avec Garnazelle

La gemmologue Céline Rivet, quant à elle, rapporte de ses voyages pierres, diamants, corail, turquoise, onyx, opale rose, quartz rutile... pour créer bagues, dormeuses, pendentifs, créoles, manchettes et bracelets en joncs. Son univers fétiche : la nature et le bestiaire avec une touche d'exubérance. Dans sa boutique-atelier, la créatrice de bijoux de haute joaillerie Garnazelle propose des pièces uniques façonnées dans la tradition du savoir-faire des artisans joailliers en France. Les peintres animaliers du XVIIIe et XXe siècle, la Renaissance Allemande et l’Expressionisme sont ses principales sources d’inspirations (3, rue du Marché Saint Honoré).

Bagues lapins et grenouille signées Garnazelle 

Bagues lapins et grenouille signées Garnazelle 

© Courtesy of Garnazelle
  •  3 sites internet avec une adresse

Pour ceux qui souhaitent un choix plus large, voici Ambassade Excellence, L'Appartement Français et Espritinédit.com, à l'origine distribués uniquement sur internet, ces sites ont désormais une adresse parisienne. 

Le site Ambassade d'Excellence a été lancé par Sandrine et Vincent Bergerat, un frère et une soeur, passionnés par les objets qu’ils soient d’exception ou d’usage courant, les matériaux nobles et l’art de vivre à la française. Dans la boutique 50 marques de mode, de décoration, de beauté et de gastronomie éthiques qui garantissent la conformité de leurs produits aux normes en vigueur sur le territoire français. Elles veillent au respect des législations en termes de sécurité, de conditions de travail et d’emploi des personnes. Pour les fondateurs : "Favoriser l’excellence française limite l’impact environnemental de notre consommation : un vêtement fabriqué en France et destiné au marché national est moins polluant que ceux fabriqués à des milliers de kilomètres" (18, rue du Vertbois).

Cette rue, qui a déjà accueillie de mai à juillet, des boutiques éphémères spécialisées dans le made in France continue sur cette lancée jusqu'au 24 décembre avec la 1re édition d'un marché de Noël baptisé SmartXmas réunissant 25 commercants (encadrant les rues Volta, Notre-Dame de Nazareth, Vaucanson, du Verbois et Montgolfier). Ce collectif, qui veut faire de ce quartier un haut lieu de la créativité parisienne, est à l'origine de la plateforme participative peopleofvertbois.com.  

Store Ambassade Excellence

Store Ambassade Excellence

© Baptiste Le Quiniou,

L’Appartement Français, c'est 3 boutiques proposant des objets aux savoir-faire centenaires comme des jeunes créateurs dans l’air du temps. Soit 100 marques made in France de mode, d'accessoires et de décoration : les jeans 1083, les sneakers Barons Papillom, les vêtements Fils de Butte, les pantalons Les Garçonnes, les parapluies Piganiol... Les fondateurs (Emile, dont l'amour du made in France lui vient de ses grands-mères couturières et chineuses de trésors, et David, dont le grand-père était contremaître dans une filature vosgienne qui a fermée, plaide pour la pérennité des emplois et des savoir-faire locaux) ont souhaité "un made in France ouvert sur le monde, écologiquement et socialement responsable en phase avec les nouveaux modes de consommation" (26, avenue des Champs Élysées, jusqu'au 30 juin 2019).

Boutique bleue de l'Appartement Français

Boutique bleue de l'Appartement Français

© Courtesy of l'Appartement Français

Développé par trois associés, le site ESPRITINEDIT.COM héberge des collections exclusives et en série limitée, élaborées, artisanalement par de jeunes talents en manque de visibilité. Soutien de la création française, son objectif est de faire émerger des créateurs, de pérenniser la culture du savoir-faire français pour des pièces originales et atypiques made In France. Ces capsules sont habituellement vendues via le site e-commerce : une page consacrée à chaque créateur y présente ses créations, son savoir-faire et son histoire. A découvrir par exemple : Hza (customisation de sneakers), Lina Del Carmen (bijoux et accessoires en perles de verre japonaise) et Sey’Moove (sportswear chic inspiré de la danse)... (dans le Marais).

Des créateurs dans la boutique ESPRITINEDIT.COM

Des créateurs dans la boutique ESPRITINEDIT.COM

© Courtesy of ESPRITINEDIT.COM