Une affiche de rêve pour le 50e festival de Montreux

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/07/2016 à 14H20, publié le 01/07/2016 à 09H42
Le grand saxophoniste américain Charles LLoyd au 50e festival de Montreux; le 30 juin 2016.

Le grand saxophoniste américain Charles LLoyd au 50e festival de Montreux; le 30 juin 2016.

© Fabrice Coffrini / AFP

Deux des meilleurs musiciens de jazz au monde ont ouvert jeudi le Festival de jazz de Montreux, qui célèbre cette année ses 50 ans, avec au programme une sacrée brochette de monstres de la musique mondiale, du jazz à la pop et au rock, parmi lesquels Neil Young, Deep Purple, Patti Smith, Al Jarreau, Carlos Santana, Quincy Jones, Herbie Hancock, impossible de les nommer tous.

La légende du jazz américain Charles Lloyd, qui était la vedette de la toute première édition du festival de Montreux en 1967, a donné le coup d'envoi au côté du célèbre pianiste Monty Alexander, qui a joué pour la première fois au célèbre festival des bords du lac Léman en 1976.

En ouverture, des musiciens qui font partie de l'histoire du festival

"C'est très émouvant car ces deux gars font partie de l'histoire de la musique et avoir ces deux amoureux de Montreux pour célébrer la 50e, c'est certainement l'un des plus beaux cadeaux dont je pouvais rêver", a déclaré à  l'AFP le directeur général du festival, Mathieu Jatton, alors que les  organisateurs s'activaient dans l'après-midi pour que tout soit prêt pour le lancement des deux semaines du festival.

https://videos.francetv.fr/video/NI_756573@Culture


 Dans la pénombre du vieux casino de Montreux, où les premières éditions s'étaient tenues, Monty Alexander et son groupe s'étaient isolés pour une ultime répétition. Avec un grand sourire, le musicien né en Jamaïque s'est assis devant son  grand piano et a laissé ses doigts s'envoler. "Je ne vais pas jouer la version classique, mais apporter du rythme pour que les gens s'éclatent", a-t-il dit à l'AFP.
 
Lloyd, qui jouait autrefois du saxophone et de la flûte, a également confié qu'il attendait avec impatience le concert d'ouverture de jeudi soir. "Je le fais parce que j'aime ça et que ça m'apporte quelque chose. Ca parle  d'inspiration et de réconfort et je pense que le monde dans lequel on vit  pourrait s'en inspirer. Je veux donc le partager avec les autres", a-t-il dit.

Deep Purple s'est inspiré d'un incendie à Montreux pour "Smoke on the Water"

Bien que la soirée d'ouverture soit dédiée au jazz, le festival a depuis longtemps ouvert ses portes aux autres grands noms de la scène musicale internationale.
 
La principale attraction de cette édition sera sans aucun doute le Canadien Neil Young. Cette légende du folk, venu une seule fois à Montreux en 2001, jouera le 12 juillet.
 
Le rock sera à l'honneur avec les Anglais de Deep Purple, pour la dernière soirée, qui seront précédés de Dweezil Zappa, le fils de Frank Zappa. L'histoire de Deep Purple est fortement liée à Montreux car leur tube  planétaire "Smoke on the Water" raconte l'incendie qui en 1971, avait ravagé le casino de Montreux, lors d'un concert de Zappa, faisant quelques blessés.
 
Le fondateur du festival Claude Nobs, décédé en 2013, avait secouru plusieurs personnes des flammes et a été immortalisé dans la chanson sous le surnom de "Funky Claude" (génial Claude).

Une soirée brésilienne en hommage à Claude Nobs

Le rocker expérimental anglais PJ Harvey et la légende américaine Patti Smith seront également au programme de l'édition 2016 au casino Barrière, avec aussi le musicien français Jean-Michel Jarre et le guitariste légendaire Carlos Santana.
 
Quincy Jones, "le frère du festival, le parrain", selon Mathieu Jatton, se produira le 8 juillet au côté de plusieurs invités tout aussi prestigieux comme Al Jarreau et Patti Austin. Il cèdera ensuite la scène au groupe Simply Red.
 
Au programme également, Herbie Hancock, John McLaughlin, Buddy Guy, ZZ Top, Keren Ann, Richard Bona. Une soirée en hommage à Claude Nobs réunira le 10 juillet des grands noms de la musique brésilienne comme Ivan Lins, João Bosco, Maria Rita et Martinho da Vila.

Un événement chaque soir

"Chaque soirée sera un événement", a affirmé le directeur général du festival. "Je pourrais citer  chacun d'entre eux car pour moi, ce sont tous des stars."
 
Mathieu Jatton, qui a travaillé au côté de Claude Nobs pendant deux décennies, se félicite de cette "folle idée" devenue en 50 ans "une marque qui est connue dans le monde entier".
 
"Je suis si fier d'en faire partie, si honoré et tellement heureux chaque jour quand je me réveille en me disant : je m'occupe de l'un des événements les plus étonnants au monde."