Musicalarue à Luxey, l'histoire d'une fête de village devenue un grand festival

Publié le 12/08/2018 à 11H41
Pierre Perret, en concert le 10 août à Luxey.

Pierre Perret, en concert le 10 août à Luxey.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

La 29e édition du festival Musicalarue s’achève ce dimanche 12 août. Cette année encore, les 700 habitants du petit village de Luxey (Landes) ont perpétué une tradition festive entamée dans les années 60. La fête de village est devenue un festival qui attire plus de 45 000 personnes attirées par l’état d’esprit et par une affiche qui mêle Big Flow et Oli, Pierre Perret ou encore Shaka Ponk.

Musicalarue, c’est certainement l’un des plus anciens festivals de France, un des plus conviviaux aussi. Tout a commencé en 1968. A l’époque, des jeunes de Luxey (prononcez "Luxeille" !) décident d’organiser autour du 15 août une fête de village qui mêle musiques en tout genre, spectacles de rue et défilé carnavalesque.

"C'est une famille !"

De fil en aiguille, la fête patronale est devenue un festival dans les années 90 mais sans perdre cet esprit "grand buffet campagnard artistique" comme le décrit François Garrain. Aujourd’hui président de l'association Musicalarue et directeur du festival, il a fait partie du groupe de jeunes qui a lancé cette aventure. "Musicalarue, c’est une fête autrement, avec le  spectacle vivant en point d’orgue et la rencontre entre toutes les générations" explique-t-il. "C’est une famille" renchérit Johanna Turpeau, une des 150 bénévoles mobilisés pour le festival. "Une fois qu’on en a fait un, on les fait tous !".

Reportage : M. Vial / J.-C. Duclos / J. Michaan / E. Goldstein

https://videos.francetv.fr/video/NI_1276455@Culture

Têtes d'affiche et esprit bon enfant

Durant trois jours, le village est fermé : pour rentrer, le public s’acquitte d’un droit d'entrée de 35 euros qui donne accès à tous les concerts et festivités. Une vingtaine de compagnies spécialisées dans les arts de la rue sont invitées à se produire dans le village. Côté musique, la programmation mêle tête d’affiche et artistes en devenir. Le 12 août par exemple, le menu annonce 25 artistes dont Shaka Ponk et Camille pour ne citer que les plus connus.

Parmi les musiciens, nombreux sont ceux qui apprécient l’esprit du festival, à l’image de Pierre Perret, programmé le 10 août. "On a un public, on sent que c’est des gens qui réfléchissent et quand ils ne sont pas d’accord, ils le disent. Mais il y a aussi  un parfum bon enfant".