Le festival "Eclats de voix" : 20 ans de musique vocale hors des sentiers battus

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/06/2017 à 15H06, publié le 15/06/2017 à 14H40
Ouverture du Festival le 12 juin - Requiem de Fauré 

Ouverture du Festival le 12 juin - Requiem de Fauré 

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Mélanger grands classiques, productions pour jeune public et musiques du monde, c'est le pari de ce Festival créé en 1998. Le Festival "Eclats de voix" décline la voix dans tous ses états ou éclats, avec trois règles de conduite : originalité, excellence et éclectisme. Il célèbre cette année ses vingt ans : un âge plein de promesses ?

Faire venir à Auch les plus belles voix du moment, de la musique classique à la variété, voilà le parti pris par Patrick de Chirée, président et fondateur du Festival "Eclats de Voix". Valorisant les nouvelles initiatives, ce passionné de musique s'applique à déceler le talent de groupes parfois méconnus. Cette année, l'une de ses découvertes a été le Quatuor Giardini. Ce groupe composé de deux chanteuses propose un spectacle "hors des sentiers battus". Hors des sentiers battus, c'est peut-être, aussi, l'un des secrets de ce festival. 

Reportage : J. Meurin / E. Coorevits / D. Grinfan / E. Auriaux 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1016145@Culture

Patrick de Chirée, un chef d'orchestre pas comme les autres

Président et fondateur du Festival, Patrick de Chirée est un passionné de musique, mais pas que... Spécialiste en anesthésie-réanimation, ce médecin travaille à l'hôpital d'Auch. Déjà quand il suivait ses études de médecine à Toulouse, il était en même temps choriste au choeur de l'université. Alors, dès son arrivée à Auch en tant que médecin, il lui a été impossible de ne pas faire, aussi, de la musique.
 

Médecine et musique pour moi, ce sont mes deux jambes. Dans ma vie, c'est ça qui m'a guidé... J'ai besoin de la musique et de la médecine.

Patrick de Chirée, à propos de ses deux passions


Pour les vingt ans du Festival, Patrick de Chirée a même choisi de prendre les commandes... Ce soir-là, c'est lui qui a dirigé l'orchestre de chambre de Toulouse. Ensemble, ils ont interprété le Requiem de Fauré

Patrick de Chirée dirige l'orchestre de chambre de Toulouse : ensemble, ils interprètent, le Requiem de Fauré

Patrick de Chirée dirige l'orchestre de chambre de Toulouse : ensemble, ils interprètent, le Requiem de Fauré

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Un festival gersois fier de ses origines

Le 12 juin, pour la première soirée du festival, l'orchestre de chambre de Toulouse a accompagné l'ensemble vocal "Unité", un choeur de trente chanteurs toulousains. Christian Nadalet, directeur artistique d'Unité apprécie la fidélité de ce festival au pays gersois : 

Des festivals de ce genre-là, il y en a pas mal. Mais lui a la particularité de faire la place aux artistes professionnels d'ici. Il revient toujours avec ce lien de fidélité

Christian Nadalet, directeur artistique de l'ensemble vocal "Unité"


Organiser le festival en juin, hors des vacances scolaires et de l'affluence touristique est également un choix. Une manière de valoriser et d'attirer le public gersois devenu fidèle à ce rendez-vous. Avec une équipe de deux personnes et un budget de 200 000 euros, organiser ce festival constitue chaque année un véritable défi. Un festival à découvrir jusqu'au 18 juin.