Cité du vin de Bordeaux : peintures de maîtres et chansons à boire avec Bacchus

Par @Culturebox
Publié le 22/03/2018 à 15H56
La basse de viole (1689) de Michel Collichon avec la tête de Bacchus 

La basse de viole (1689) de Michel Collichon avec la tête de Bacchus 

© France3/culturebox

Le vin est depuis l'antiquité associé aux plaisirs des sens. Les liens entre le vin et la musique ont toujours été d'une grande richesse, dévoilés dans l'exposition "Le vin et la musique, accords et désaccords". A voir et à entendre à la Cité du vin de Bordeaux jusqu'au 24 juin.

Depuis l'antiquité, quand il y a du vin dans les repas galants, les banquets, les tavernes ou les cabarets, il y a forcément de la musique. Que ce soient dans les milieux populaires ou très bourgeois, les chansons comme les airs d'opéra accompagnent traditionnellement les joyeuses agapes. 

Une exposition musicale avec Bacchus comme invité 

Le sujet est très vaste, de l'Antiquité au XIXe siècle, et c'est un véritable  foisonnement culturel que propose la cité du vin de Bordeaux. Partitions, accessoires et costumes d'opéra, arts de la table, instruments de musique anciens, toiles dédiées à Bacchus ou coupes et verres à son effigie... Pas moins de150 oeuvres, issues de collection françaises et européennes sont à découvrir par le visiteur, casque sur la tête, dans un parcours sonore composé de grandes pièces musicales ou d'airs d'opéra de Lully,  "Les fêtes de l'amour et de Bacchus" (1680) ou de Rameau ("Anacréon", 1757).  

"Tous ces thèmes autour de Dionysos, devenu Bacchus chez les Romains, ont énormément inspiré à la fois les artistes et les arts du spectacle" souligne la commissaire de l'exposition, Florence Gétreau. Tout au long du parcours, la musique est valorisée comme "élément complet de l'exposition et non une simple illustration d'une peinture ou d'un objet" précise t-elle également. 
 
Reportage : J.P Stahl - P.Lecuyer - E.Delwarde - F.Dupuis

https://videos.francetv.fr/video/NI_1206871@Culture

Au delà de l'aspect festif, cette exposition musicale montre aussi les croisements entre l'élite et le peuple, l'amour, les excès de l'alcool, avec des estampes populaires représentant des scènes de cabaret qui dégénèrent.

Les tableaux des peintres d'Europe du Nord sont particulièrement éloquents sur le sujet. Entre débordement et tempérance, Dirck van Baburen peint dans "Joyeuse compagnie" (1623) une entremetteuse et une prostitué musicienne qui boit avec un jeune homme riche. 

Tableau de Dirck van Baburen

Tableau de Dirck van Baburen

© France3/culturebox

Les 6 sections thématiques de l'exposition 

- Le dieu du vin : Dionysos, triomphes et cortèges bachiques 
- Danse bacchanale, ballets, bals populaires
- Amour et Ivresse
- Figures de caractères et allégories
- Concerts et tables galantes
- Banquets, tavernes et cabarets 

Un parcours est également conçu pour le jeune public. A l'aide d'un livret d'accompagnement et à travers une sélection d'objets phares, les enfants peuvent découvrir  instruments et genres musicaux, variété des décors, costumes et bijoux de scène.